NOUVELLES
14/08/2015 03:26 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Grèce: "un plan conçu pour réussir" estime Sapin

Le plan d'aide à la Grèce est un "plan conçu pour réussir", a estimé vendredi le ministre des Finances Michel Sapin, insistant sur la "responsabilité" du gouvernement Tsipras dans son succès.

"Ce plan, il est conçu pour réussir", a déclaré le ministre interrogé sur l'antenne de France Inter à propos de l'adoption vendredi matin par le Parlement grec d'un troisième plan d'aide d'un montant de 85 milliards.

"Les 85 milliards d'euros, c'est la solidarité que nous devons à la Grèce pour permettre à l'ensemble de la zone euro de retrouver de la stabilité, de la confiance", a estimé Michel Sapin, avant de préciser que cette solidarité devait aller de pair avec la "responsabilité".

"Le gouvernement grec en ce moment (...) prend totalement ses responsabilités comme jamais aucun gouvernement en Grèce n'a su prendre ses responsabilités, dans la décision de faire des économies, dans la décision de percevoir l'impôt, dans la décision de mettre en oeuvre des réformes", a-t-il argumenté.

Le troisième plan d'aide adopté vendredi matin par le Parlement grec permettra à Athènes d'honorer un remboursement de 3,4 milliards d'euros à la BCE le 20 août et de commencer à rembourser les fournisseurs de l'Etat qui n'ont pas été payés depuis des mois.

"Il est nécessaire de reprofiler, de retravailler la dette Grecque", a affirmé Michel Sapin, ouvrant ainsi la porte à des mesures telles qu'un étalement des remboursements, tout en renouvelant son opposition à un effacement pur et simple de cette dette.

"Il faut l'aménager, pour que cela permette à la Grèce de retrouver la respiration, de l'oxygène, de l'activité" a-t-il précisé car, selon lui, les Grecs "ne s'en sortiront que par la croissance".

lla/lum/fpo/ros