POLITIQUE
14/08/2015 03:41 EDT | Actualisé 14/08/2015 04:37 EDT

Gilles Duceppe continue de viser Thomas Mulcair et le NPD (VIDÉO)

MONTRÉAL _ Confiant de regagner sa circonscription de Laurier-Sainte-Marie, à Montréal, Gilles Duceppe continue d'attaquer le Nouveau Parti démocratique (NPD).

De passage dans la circonscription qu'il a perdue aux mains d'Hélène Laverdière du NPD en 2011, le chef du Bloc québécois a indiqué qu'il consacrerait dans le comté au moins une journée par semaine, tout au long de la campagne électorale. Il y passera aussi le weekend.

"Je considère que c'est mon comté", a-t-il lâché. Il avait auparavant représenté cette circonscription à Ottawa depuis 1990.

"Je suis plutôt optimiste de la reprendre, a-t-il ajouté, en anglais. Je pense que ça n'aurait pas été un bon signal de me présenter ailleurs. Je veux revenir quelque part où je connais les gens et où les gens me connaissent bien."

En conférence de presse aux Tours Frontenac, M. Duceppe a continué de viser le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, et son parti, mentionnant notamment ce qu'il considère comme un manque de cohérence.

"M. Mulcair, qui est un fédéraliste, il a voté pour (le premier ministre du Québec) M. Couillard. Il est contre l'austérité de M. Harper, mais pour l'austérité de M. Couillard."

"Il ne faut pas jouer sur les deux tableaux", a-t-il ajouté.

Sur le même ton, il a affirmé que le Bloc québécois avait été le premier parti à proposer de créer un poste de directeur parlementaire du budget à Ottawa.

"C'est M. Mulcair qui a pris la politique du Bloc. C'est nous qui avons fait cette proposition en premier, en nous basant sur l'existence d'un tel poste aux États Unis, avec plus d'indépendance. (...) Le NPD, qui était là bien avant nous, n'a jamais eu cette idée-là, probablement parce que ça venait des États-Unis à Washington _ ils sont allergiques un peu, mais pas nous. Quand il y a une bonne idée, d'où qu'elle vienne, on l'appuie."

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images