NOUVELLES
13/08/2015 06:45 EDT | Actualisé 13/08/2015 06:46 EDT

Valérie «Trouble» Létourneau: L'avantage du poids

PC

MONTRÉAL – Même si elle a souffert pour faire le poids lors de son dernier combat, le 25 avril au Centre Bell, Valérie « Trouble » Létourneau juge que ça en valait le coup. Et elle recommencera, le 23 août à Saskatoon, lors de l’événement UFC Fight Night 74.

« À moins que l’UFC ne créé une catégorie féminine chez les 125 livres, je vais continuer chez les 115 livres », a expliqué l’athlète québécoise qui évoluait chez les poids coq (135 livres) avant de disputer sa dernière sortie chez les poids paille (115 livres).

« Je me sentais bien dans mon dernier duel, a-t-il poursuivi. J’avais de l’énergie tout de même et je vais avoir un avantage de gabarit…même si ça ne paraissait pas la dernière fois car ma rivale (Jessica Rakoczy) avait aussi descendu de poids. »

Confiance renouvelée

Létourneau (7-3) est actuellement sur une belle séquence de trois victoires consécutives, dont deux dans l’UFC.

Son dernier triomphe aux dépens de l’Ontarienne Jessica Rakoczy, une championne du monde de boxe, lui a notamment donné une confiance renouvelée en ses habiletés.

« Quand j’ai réalisé que je l’ai battu debout pour la majeure partie du combat, ça m’a vraiment donné confiance! Et la foule du Centre Bell m’a aussi donné de l’énergie. Ça a été une belle expérience ce coup-ci! », a confié la combattante, en guise de rédemption d’une dure soirée au Centre Bell en début de carrière.

Tout pour le boni

Pour sa prochaine sortie, la femme âgée de 32 ans affrontera l’Ukrainienne Maryna Moroz (6-0). Tout peut arriver lors de ce choc face à une féroce opposante invaincue.

« Elle a gagné la majorité de ses combats par soumission, mais je sais aussi qu’elle a fait des compétitions de boxe et de kickboxing », a-t-elle analysé.

L’objectif ultime pour Létourneau est tout de même de l’emporter avant la limite.

La raison est fort simple : les combattants de l’UFC peuvent obtenir un boni de 50 000$ s’ils sont choisis comme performance de la soirée (pour un K.-O. ou une soumission) ou pour le combat de la soirée.

« Je ne vais pas lâcher et j’aimerais finir le combat avant la limite! Je ne suis pas à l’argent…mais disons que le bonus est motivant! », a-t-elle conclu, sous quelques éclats de rire non dissimulés.

Galerie photo UFC star Jon Jones suspended Voyez les images