NOUVELLES
13/08/2015 08:37 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Syrie: deux morts dans un bastion du régime, 23 dans des régions rebelles (ONG)

Au moins deux personnes ont été tuées et 14 blessées jeudi dans des tirs de roquettes de rebelles sur la ville balnéaire de Lattaquié, fief de la communauté alaouite dans l'ouest de la Syrie dont Bachar al-Assad est issu, a indiqué une ONG.

Par ailleurs, des raids de l'aviation du régime contre différentes localités tenues par les rebelles près de Damas et dans le nord-ouest ont causé la mort de 23 civils, dont six femmes et six enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La ville portuaire de Lattaquié avait été jusqu'à présent relativement épargnée par les combats et de nombreux déplacés y ont trouvé refuge.

L'agence officielle Sana avait fait état plus tôt de "plusieurs" blessés dans la chute de roquettes, un fait rare dans cette province bastion du régime Assad.

Selon l'OSDH, les rebelles positionnés aux alentours de la ville éponyme de la province ont tiré des roquettes en direction du centre de la cité et le long du front de mer.

"Au moins deux personnes ont été tuées et 14 blessées lorsque les roquettes sont tombées sur la rue du 8 mars, à côté des bâtiments de Dar al-Ifta (autorité religieuse)", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les factions rebelles - en majorité issues de groupes islamistes - ont pris des positions surplombant la ville et lancé des roquettes avant de se retirer dans les zones qu'ils contrôlent, selon M. Abdel Rahmane.

La télévision d'Etat al-Akhbariya a pour sa part diffusé des images de voitures en feu, indiquant qu'il s'agissait du lieu de l'attaque.

Une épaisse fumée noire se dégageait des véhicules carbonisés et un camion de pompier dévalait une rue, pendant que les passants fuyaient les lieux, selon les images.

Le 25 mai, quatre personnes avaient été tuées dans une explosion à Lattaquié, certaines sources en attribuant l'origine à un tir de roquette des rebelles.

L'Armée de la conquête, une coalition de groupes rebelles comprenant la branche syrienne d'Al-Qaïda, combat des forces pro-régime dans la région de Sahl al-Ghab, une plaine stratégique qui commande l'accès à la province de Lattaquié.

Les rebelles sont actuellement à 2 km d'un centre d'opérations militaires vital à Jourine, un village perché sur une hauteur. Si ce poste tombait, cela mettrait Lattaquié à la portée des insurgés.

Par ailleurs, l'aviation du régime a mené plusieurs raids meurtriers. A Erbine, une localité à l'est de la capitale, dix civils ont péri au petit matin dont trois enfants et trois femmes, selon l'OSDH qui précise que des victimes restent demeurent sous les décombres de maisons touchées.

Dans la province d'Idleb (nord-ouest) largement aux mains des insurgés, 13 civils ont été tués: six, dont deux femmes et un enfant, dans un raid sur Kfar Oueid et sept autres, dont une femme et deux enfants, à Jabal al-Zawiya, selon la même source.

rim-lar/mjg/nbz/vl