NOUVELLES
13/08/2015 12:18 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Nestlé voit ses ventes et profits reculer, en outre à cause du rappel en Inde

PARIS — Le géant de l'alimentation Nestlé a annoncé, jeudi, que ses ventes et son profit net avaient retraité légèrement au premier semestre en raison des fluctuations du taux de change et d'un rappel des nouilles Maggi en Inde.

L'entreprise suisse derrière les marques Nescafe, Stouffer's, Haagen Dazs et Perrier a affiché des ventes de 42,84 milliards de francs suisses (environ 57,3 milliards $ CAN), alors qu'elles avaient été de 42,98 milliards de francs suisses (environ 57,5 milliards $ CAN) un an plus tôt. Le bénéfice net a chuté de 2,5 pour cent, à 4,52 milliards de francs (environ 6,05 milliards $ CAN).

Par communiqué, le chef de la direction, Paul Bulcke, a qualifié les résultats du premier semestre de «solides dans des circonstances difficiles», et a affirmé que Nestlé confirmait ses perspectives de croissance pour l'exercice.

Les revenus ont été plombés par la hausse de la valeur de la devise suisse et le retrait des nouilles Maggi en Inde plus tôt cette année après que des examens du gouvernement eurent montré des niveaux de plomb supérieurs aux normes légales. Le gouvernement indien réclame des dommages à Nestlé en Inde, accusant l'entreprise de pratiques commerciales déloyales et d'étiquetage erroné, a indiqué un responsable, mercredi.

En conférence téléphonique, le directeur financier, Francois-Xavier Roger, a affirmé que les résultats du groupe avaient subi un coup de 66 millions de francs suisses (environ 88 millions $ CAN) durant le premier semestre résultant du rappel des nouilles Maggi.

Toutefois, Nestlé a dit être confiante de pouvoir reprendre les ventes des nouilles Maggi en Inde après qu'un tribunal eut ordonné, jeudi, de nouveaux examens de la populaire collation.

Le haut tribunal de Bombay a affirmé que Nestlé en Inde sera libre de reprendre la production et la vente des nouilles après six semaines si les nouveaux tests à trois laboratoires désignés sont favorables.

The Associated Press