NOUVELLES
13/08/2015 00:47 EDT | Actualisé 12/08/2016 01:12 EDT

Le pétrole sans direction en Asie

Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie, où les inquiétudes face à une surabondance de l'offre le disputaient aux espoirs d'un renforcement de la demande américaine.

Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre cédait trois cents, à 43,27 dollars. Le baril de Brent, la référence européenne du brut, pour livraison à la même échéance, gagnait six cents, à 49,72 dollars.

Les cours d'or noir avaient légèrement rebondi mercredi, après la publication des chiffres du Département de l'Energie (DoE) sur l'état des réserves et de la production américaine.

Les réserves de brut ont reculé de 1,7 million de barils la semaine dernière, à 453,6 millions de barils.

La production a chuté de 70.000 barils par jour, à environ 9,4 millions.

Autre facteur positif pour les investisseurs, la baisse du dollar après les dévaluations surprise du yuan par Pékin.

Le billet vert est traditionnellement considéré comme une valeur refuge mais l'environnement est devenu incertain et les décisions chinoises pourraient avoir pour conséquence de repousser la hausse des taux d'intérêts américains, estiment les analystes.

Un dollar plus faible rend plus attractifs les achats de brut pour les détenteurs d'autres devises car le baril est libellé en billets verts.

Mais les tendances de fond restent les même. "Le marché est globalement baissier", a commenté Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures à Singapour. "Il n'y a pas de grand changement dans les fondamentaux, l'offre et la demande, du marché du pétrole".

Les cours, qui avaient tenté de se stabiliser autour de 60 dollars pendant le printemps, ont rechuté à partir du début juillet face à une offre toujours pléthorique et à des inquiétudes de plus en plus pressantes sur la demande.

Mercredi à New York, le WTI a pris 22 cents à 43,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et restait à seulement quelques cents de ses plus bas niveaux depuis mars 2009.

A Londres, le Brent a gagné 48 cents à 49,66 dollars.

mba/cah/ev/amd