NOUVELLES
13/08/2015 13:50 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

La juge en chef de la CSC dit que les juges sont redevables envers le public

CALGARY — La juge en chef de la Cour suprême du Canada soutient que les juges ne doivent pas être considérés comme n'étant pas redevables parce qu'ils sont nommés par le gouvernement.

Beverley McLachlin a déclaré jeudi, lors d'une rencontre de l'Association du Barreau canadien (ABC) à Calgary, qu'une telle accusation n'est pas fondée.

Elle a dit que les juges sont redevables envers les citoyens tous les jours, car le public peut assister aux audiences de la plus haute cour du pays, consulter les décisions motivées qu'elle rend et suivre le processus d'appel.

Mme McLachlin a aussi dit que les juges doivent être vus comme impartiaux, mais que cela ne veut pas dire qu'ils doivent écarter ou ignorer leurs expériences personnelles.

La juge en chef a évité les questions en lien avec la campagne électorale fédérale en cours.

Mais elle a aussi dit aux journalistes que des efforts devraient être faits pour réduire les coûts et les délais pour l'accès aux tribunaux canadiens.

La Presse Canadienne