NOUVELLES
13/08/2015 17:55 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

L'entreprise Bic s'excuse pour avoir écrit des propos sexistes sur Facebook

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — L'entreprise Bic en Afrique du Sud, célèbre pour ses stylos à bille, s'est excusée pour avoir encouragé les femmes à «penser comme un homme» sur son compte Facebook lors d'une fête en l'honneur des femmes au pays.

La publication avait suscité une vague de protestation, amenant la filiale de Bic en Afrique du Sud à la retirer de sa page et à transmettre ses excuses.

L'entreprise avait publié le message dimanche, dans le cadre de l'anniversaire d'une marche de femmes, en 1956, qui contestaient le règne de la minorité blanche en Afrique du Sud à l'époque.

La publication, qui comprenait l'image d'une femme souriante, incitait les femmes à «ressembler à une fille, agir comme une dame, penser comme un homme et travailler comme un patron».

Dans un autre message sur son compte Facebook, mardi, Bic Afrique du Sud s'est excusée pour avoir «offensé tout le monde» avec ce qu'elle a reconnu comme étant une erreur.

Selon certains médias sud-africains, l'entreprise a supprimé plus tôt une autre publication, où elle s'excusait, tout en se défendant en disant que le message visait à «donner du pouvoir» aux femmes.

«Le message n'aurait jamais dû sortir. Les réactions que vous nous avez transmises nous ont aidé à nous assurer que cela ne se reproduira pas et nous l'apprécions», a écrit l'entreprise.

Christopher Torchia, The Associated Press