NOUVELLES
13/08/2015 07:21 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Grèce: la Commission européenne a préparé un prêt-relais au cas où l'Eurogroupe le demanderait

La Commission européenne espère que le troisième plan d'aide à la Grèce sera sur les rails d'ici le 20 août, mais elle a préparé les documents nécessaires à un prêt-relais au pays au cas où les ministres des Finances de la zone euro le réclameraient, a indiqué jeudi une porte-parole.

La Commission s'est préparée aux deux scénarios, a expliqué une porte-parole, Annika Breidthardt, au cours d'un point de presse, à la veille d'une réunion décisive de l'Eurogroupe, qui réunit les ministres des Finances de la zone euro.

"Nous avons présenté des documents pour le Mécanisme européen de stabilité" (MES), chargé de fournir une aide financière aux pays de la zone euro et qui débourserait une première tranche d'aide en cas d'accord, "mais aussi pour une utilisation potentielle du MESF" (mécanisme européen de stabilisation financière), un autre organisme de prêt qui, lui, serait chargé d'accorder un prêt-relais à la Grèce en cas de besoin, a-t-elle dit.

Une accord technique sur un troisième programme d'aide d'environ 85 milliards d'euros est intervenu en début de semaine alors qu'Athènes doit rembourser le 20 août 3,4 milliards d'euros à la Banque centrale européenne.

Dans l'intervalle, le Parlement grec doit voter jeudi le nouvel accord, avant que l'Eurogroupe se prononce vendredi. En cas de feu vert de cette instance, plusieurs Parlements nationaux auront le temps de voter pour que la première tranche d'aide soit déboursée à la Grèce avant le 20 août.

"Le scénario principal est que l'Eurogroupe approuve le programme ce vendredi et verse la première tranche (d'aide) d'ici au 19 août", avait indiqué mercredi une source européenne.

Mais le ministère allemand des Finances a dit qu'il "soulèverait des questions à l'Eurogroupe", qui pourrait décider de se donner plus de temps pour discuter du plan d'aide.

Le prêt-relais serait alors indispensable pour que la Grèce rembourse la BCE le 20 août. Les documents légaux et techniques à cette fin ont été préparés "comme mesure de contingence" et à la demande des responsables des ministères des Finances des 28 qui ont eu une conférence téléphonique mercredi, a expliqué la porte-parole. Mais la Commission "préfère un accord avant le 20 août" sur le nouveau plan d'aide, a-t-elle précisé.

Le MESF avait déjà accordé un premier prêt-relais à Athènes en juillet, de 7 milliards d'euros. Comme c'est un organisme de prêt de l'ensemble des 28, des garanties ont été mises en place à la demande des pays non membres de la zone euro, pour que ceux-ci ne participent pas au prêt et soient protégés contre les risques.

cel/axr/at