NOUVELLES
13/08/2015 11:17 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Furieux, Denis Coderre réplique à l'installation «sauvage» de boites postales

MONTRÉAL — Denis Coderre s'en va-t-en guerre contre Postes Canada.

Furieux, le maire de Montréal a décidé jeudi de répliquer par la manière forte au déploiement qu'il qualifie de «sauvage» et «arrogant» de boîtes postales par la société canadienne des postes sur le territoire montréalais.

M. Coderre a exhibé les photos d'une dalle de béton devant accueillir une boîte postale dans le parc éco-nature de l'Anse-à-l'Orme, dans l'arrondissement Pierrefonds-Roxboro, une installation faite sans consultation et sans autorisation, indiquant qu'il s'agit là de la goutte qui a fait déborder le vase.

Du coup, le maire a annoncé qu'il allait retirer la dalle le jour même et qu'il en ferait autant avec toutes les autres installations qu'il retrouvera dans les parcs.

D'autres élus ont fait état de boîtes postales installées ou en cours d'installations dans des parcs sans aucune autorisation ou avertissement, une situation qui entraîne une préoccupation de sécurité puisqu'elle entraînera une circulation dans des secteurs où jouent de nombreux enfants.

M. Coderre a profité de la campagne électorale pour interpeller tous les chefs de parti pour qu'ils se prononcent sur la question. Prudent, il a toutefois évité de s'en prendre au premier ministre Harper, dont le gouvernement est responsable de la société de la couronne fédérale. M. Harper est le seul des quatre chefs de grands partis qui n'a pas encore accepté l'invitation du maire à venir discuter des enjeux de la métropole.

Cependant, il a vivement reproché au gouvernement Harper son discours de non-ingérence, qu'il justifie par l'indépendance de la société d'État, un argument que le maire Coderre rejette d'emblée, rappelant que ce sont les Canadiens qui sont propriétaires de Postes Canada.

 

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne