NOUVELLES
13/08/2015 03:51 EDT | Actualisé 13/08/2015 03:52 EDT

Le fentanyl, une drogue puissante de plus en plus répandue en Alberta

ICI Radio-Canada

Les cas de mortalité liés à la consommation de fentanyl sont en hausse en Alberta, prévient le service de police de Calgary (SPC), qui collabore dorénavant avec différents partenaires pour tenter de stopper le fléau de la consommation de cette drogue potentiellement mortelle.

Un texte de Geneviève Normand

Au cours des six premiers mois de 2015, 145 personnes sont mortes après avoir consommé du fentanyl. Il s'agit de 25 décès de plus qu'au cours de l'année 2014.

« Le fentanyl est là, il est disponible et il est mortel », a dit d'emblée le sergent-chef du groupe antidrogue du SPC, Martin Schiavetta, en conférence de presse.

« C'est une tendance très inquiétante. »

— Martin Schiavetta, sergent-chef du groupe antidrogue au service de police de Calgary

Les quantités de fentanyl sont grandissantes dans la province, notamment à Calgary. Selon M. Schiavetta, cette drogue provient surtout de Chine, mais aussi d'autres pays comme le Mexique. « Le fentanyl est assez accessible sur Internet », a-t-il dit.

Deux grains de sel suffisent pour tuer

La police de Calgary met en garde la population contre la toxicité de cette substance.

« Le fentanyl est 40 fois plus toxique que l'héroïne et 100 fois plus toxique que la morphine, a affirmé M Schiavetta. Ça prend seulement 2 milligrammes de fentanyl en poudre pour tuer une personne. C'est l'équivalent de deux grains de sel. »

« Le fentanyl est mortel. Vous pouvez en consommer une fois ou deux, mais la troisième dose vous tuera. »

— Martin Schiavetta

Des saisies plus nombreuses

Si les cas de mortalité liés au fentanyl sont en hausse, il en est de même pour les saisies. Jusqu'à maintenant cette année, la police de Calgary a effectué 34 saisies de fentanyl. En comparaison, les autorités en avaient effectué 12 au cours de toute l'année 2014.

Un exemple de saisie est survenu à la mi-juillet. À Vancouver, les services frontaliers ont intercepté un homme de Calgary. Ce dernier transportait un colis sur lequel était inscrit le mot muffler. Après l'avoir ouvert, les agents ont découvert de la poudre blanche à l'intérieur. Des tests en laboratoire ont confirmé qu'il s'agissait de fentanyl. L'homme de la métropole albertaine a été arrêté et une saisie, dont la valeur est estimée à 348 000 $, a été effectuée.

La sensibilisation pour freiner l'expansion

Pour mettre un frein à la consommation de fentanyl, le service de police de Calgary collabore avec différentes agences, dont la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et les services de santé de l'Alberta (AHS).

« Cette semaine, les services de santé de l'Alberta ont lancé une campagne de sensibilisation ciblant notamment les usagers récréatifs et les communautés autochtones », a affirmé le Dr Nicholas Etches, qui représente AHS.

« Pour diminuer le nombre de cas de décès, nous devons travailler sur la sensibilisation. »

— Le Dr Nicholas Etches

La sensibilisation fera aussi écho dans les écoles. « Dès septembre, nous tenterons de faire passer le message aux étudiants du secondaire », a affirmé M. Schiavetta.

La police de Calgary s'attarde maintenant à la distribution du fentanyl en Alberta. « Notre priorité est de trouver un laboratoire clandestin dans la région de Calgary ou ailleurs en province », a affirmé le sergent-chef du groupe antidrogue.