NOUVELLES
13/08/2015 13:38 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Faut-il préparer ses mouchoirs pour Philae?

Muet depuis plus d'un mois, Philae parviendra-t-il à communiquer à nouveau avec la Terre? Les équipes chargées du robot logé sur la comète Tchouri veulent encore y croire mais il faudrait pour cela que la sonde Rosetta accepte de se rapprocher de la comète, ce qui est loin d'être acquis.

Déjà endommagé, le petit robot-laboratoire a besoin que la sonde européenne se trouve à moins de 200 kilomètres de la comète pour pouvoir espérer communiquer avec elle avant qu'il ne soit trop tard.

Jeudi, Rosetta se trouvait à plus de 330 kilomètres de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko en raison de la très forte activité de celle-ci liée à son passage au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil.

L'activité devrait rester intense pendant encore deux mois et l'Agence spatiale européenne (ESA) veillera à ce que Rosetta continue à se tenir à distance respectueuse.

Ensuite, "nous espérons pouvoir rapprocher l'orbiteur du noyau à la mi-septembre, si tout se passe bien", déclare Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au CNES, l'agence spatiale française, dans un communiqué.

"Sachant que selon nos estimations, Philae n'aura plus assez d'énergie électrique pour fonctionner à partir de fin novembre, le mois d'octobre va être une véritable course contre la montre pour rétablir le contact", assure-t-il.

Toutefois, du côté des équipes responsables du pilotage de la sonde, le son de cloche est différent.

"La probabilité que l'on redescende en dessous de 200 km dans les quelques mois à venir est très faible", déclare à l'AFP Sylvain Lodiot, responsable des opérations de vol de Rosetta à l'ESOC (Centre européen d'opérations spatiales) en Allemagne.

"La seule façon de prendre cette décision serait que l'activité de la comète se réduise. Nous ne retournerons pas en dessous de 200 km juste pour Philae", ajoute-t-il. "La priorité, c'est la sonde" qui doit continuer à escorter la comète jusqu'en septembre 2016 avant de se "poser" le moins rudement possible sur elle, redit-il.

"Pour moi, il est très improbable qu'il y ait à nouveau un contact avec Philae dans les semaines et les mois à venir", considère Sylvain Lodiot.

Ensuite, le robot ne recevra plus assez de lumière pour que ses panneaux solaires fonctionnent et il entrera dans un sommeil définitif.

pcm/dab/tsz