NOUVELLES
13/08/2015 16:59 EDT | Actualisé 13/08/2016 01:12 EDT

Deux civils tués dans des tirs de roquette sur un bastion du président El-Assad

DAMAS, Syrie — Des tirs de roquette sur plusieurs districts de la ville côtière syrienne de Lattaquié, un bastion du président Bachar el-Assad, ont tué deux civils et blessé 13 autres, jeudi, a rapporté l'agence de nouvelles de l'État.

Selon l'agence, les roquettes ont été tirées par des «terroristes», un terme utilisé par les autorités syriennes pour désigner tous les rebelles qui s'opposent au règne de M. El-Assad. Les explosions sont rares à Lattaquié, une ville qui s'est tenue plutôt à l'écart de la guerre civile qui déchire le pays depuis plus de quatre ans.

Des groupes d'opposition syriens ont également rapporté l'attaque à Lattaquié, sans donner de détails.

La ville est sous tension depuis qu'un haut gradé militaire a été tué par Suleiman Assad, un membre de la famille du président, la semaine dernière, dans un incident de rage au volant. Environ 1000 personnes ont manifesté cette semaine pour demander l'exécution de Suleiman Assad, qui a été arrêté mardi.

Ailleurs en Syrie, un cessez-le-feu entre les combattants du Hezbollah et des groupes rebelles dans la ville de Zabadani, dans le nord du pays, ainsi qu'à Foua et Kfarya, deux villages chiites de la province d'Idlib, a été prolongé de 48 heures.

Le Hezbollah et l'armée syrienne tentent depuis plus d'un mois de reprendre le plein contrôle de Zabadani, un château fort rebelle près de la frontière du Liban. Une coalition de groupes rebelles s'est vengée en attaquant Foua et Kfarya. De nombreux civils y sont coincés à cause des affrontements.

The Associated Press