POLITIQUE
13/08/2015 03:27 EDT

24 choses que nous avons apprises grâce aux courriels de Nigel Wright au procès de Mike Duffy

CP

Nigel Wright, l'ex-chef de cabinet de Stephen Harper, a été appelé par la Couronne à la barre des témoins mercredi dans le procès du sénateur suspendu Mike Duffy.

Ce dernier a plaidé non coupable aux 32 chefs d'accusation en lien avec un usage inapproprié des comptes de dépenses octroyés aux sénateurs pour leur résidence et leurs frais généraux. Nigel Wright a fourni au sénateur un chèque personnel de 90 000$ pour rembourser ces dépenses.

Mercredi, Nigel Wright a affirmé en cour n'avoir jamais informé Stephen Harper du fait qu'il rembourserait lui-même les dépenses du sénateur Duffy. Mais les 426 pages de courriels rendus publics dans le cadre des démarches judiciaires en révèlent beaucoup plus sur ce qui se tramait dans le bureau du premier ministre il y a deux ans.

  • 1. Le bureau du premier ministre a rédigé les lignes de presse qui ont induit les Canadiens en erreur en laissant entendre que Mike Duffy avait remboursé lui-même ses dépenses illégitimes.
    1. Le bureau du premier ministre a rédigé les lignes de presse qui ont induit les Canadiens en erreur en laissant entendre que Mike Duffy avait remboursé lui-même ses dépenses illégitimes.
  • 2. Stephen Harper ne connaissait peut-être pas le stratagème de remboursement, mais il a pris le temps de faire plusieurs suggestions pour le rapport d'un sous-comité sénatorial de vérification q
    2. Stephen Harper ne connaissait peut-être pas le stratagème de remboursement, mais il a pris le temps de faire plusieurs suggestions pour le rapport d'un sous-comité sénatorial de vérification q
  • 3. Nigel Wright pensait que les dépenses de Mike Duffy étaient scandaleuses. Vraiment scandaleuses.
    3. Nigel Wright pensait que les dépenses de Mike Duffy étaient scandaleuses. Vraiment scandaleuses.
  • 4. Mike Duffy et son avocat semblaient faire pression pour que certaines de ses autres dépenses douteuses soient déclarées légitimes. Nigel Wright n'était pas content.
    4. Mike Duffy et son avocat semblaient faire pression pour que certaines de ses autres dépenses douteuses soient déclarées légitimes. Nigel Wright n'était pas content.
  • 5. Nigel Wright n'aime pas être mal cité.
    5. Nigel Wright n'aime pas être mal cité.
  • 6. Nigel Wright croyait que le bureau de Marjory LeBreton, la leader du gouvernement au Sénat, était quelque peu incompétent. (Bonus: Cette conversation montre que le premier ministre voulait mettr
    6. Nigel Wright croyait que le bureau de Marjory LeBreton, la leader du gouvernement au Sénat, était quelque peu incompétent. (Bonus: Cette conversation montre que le premier ministre voulait mettr
  • 7. La sénatrice conservatrice Carolyn Stewart Olsen est une lèche-bottes.
    7. La sénatrice conservatrice Carolyn Stewart Olsen est une lèche-bottes.
    «Je suis toujours prête à faire exactement ce qu'on me demande...»
  • 8. Mike Duffy devait constamment être tenu par la main.
    8. Mike Duffy devait constamment être tenu par la main.
  • 9. Nigel Wright semble croire que le NPD et les médias sont un peu cons...
    9. Nigel Wright semble croire que le NPD et les médias sont un peu cons...
  • 10. Nigel Wright ne pensait pas que ce que Duffy a fait était de la fraude.
    10. Nigel Wright ne pensait pas que ce que Duffy a fait était de la fraude.
  • 11. L'avocat de Mike Duffy, Janice Payne, gagne 475$ de l'heure.
    11. L'avocat de Mike Duffy, Janice Payne, gagne 475$ de l'heure.
  • 12. Le bureau du premier ministre a peut-être dit à Duffy de ne pas participer à la vérification de Deloitte. Même s'ils savaient qu'ils n'auraient pas dû dire ça.
    12. Le bureau du premier ministre a peut-être dit à Duffy de ne pas participer à la vérification de Deloitte. Même s'ils savaient qu'ils n'auraient pas dû dire ça.
  • 13. Le sénateur conservateur Vern White a eu un échange houleux avec Duffy.
    13.  Le sénateur conservateur Vern White a eu un échange houleux avec Duffy.
  • 14. Deux employés du Sénat auraient menacé d'entreprendre des recours légaux si un rapport sénatorial n'était pas publié comme prévu.
    14. Deux employés du Sénat auraient menacé d'entreprendre des recours légaux si un rapport sénatorial n'était pas publié comme prévu.
  • 15. L'affaire Duffy était plus importante pour Nigel Wright que les pourparlers sur le libre-échange avec l'Europe (AECG) — mais pas plus qu'une rencontre avec la première ministre de l'Ontario,
    15. L'affaire Duffy était plus importante pour Nigel Wright que les pourparlers sur le libre-échange avec l'Europe (AECG) — mais pas plus qu'une rencontre avec la première ministre de l'Ontario,
  • 16. Nigel Wright ne voulait pas laisser de traces écrites.
    16. Nigel Wright ne voulait pas laisser de traces écrites.
  • 17. Si le Parti conservateur devait payer les 12 000$ de frais légaux et ses 32 000$ en dépenses inappropriées, Nigel Wright ne voulait pas que ça se sache. Et il ne voulait pas non plus que Mike
    17.  Si le Parti conservateur devait payer les 12 000$ de frais légaux et ses 32 000$ en dépenses inappropriées, Nigel Wright ne voulait pas que ça se sache. Et il ne voulait pas non plus que Mike
  • 18. Les responsables au bureau du premier ministre allaient s'assurer que Duffy n'allait pas trop en dire à un comité sénatorial en révisant son agenda eux-mêmes.
    18. Les responsables au bureau du premier ministre allaient s'assurer que Duffy n'allait pas trop en dire à un comité sénatorial en révisant son agenda eux-mêmes.
  • 19. Wright n'aime pas la microgestion. Aussi, il semble demander au sénateur conservateur Irwin Gerstein de sonder ses «contacts haut placés» chez Deloitte pour voir s'ils sont ouverts à ce qu'il
    19. Wright n'aime pas la microgestion. Aussi, il semble demander au sénateur conservateur Irwin Gerstein de sonder ses «contacts haut placés» chez Deloitte pour voir s'ils sont ouverts à ce qu'il
  • 20. Nigel Wright savait que certaines dépenses de la sénatrice conservatrice Pamela Wallin étaient inappropriées.
    20. Nigel Wright savait que certaines dépenses de la sénatrice conservatrice Pamela Wallin étaient inappropriées.
  • Duffy voulait que le bureau du premier ministre l'épargne de l'enquête de la GRC. (Elle avait déjà commencé, à leur insu.)
    Duffy voulait que le bureau du premier ministre l'épargne de l'enquête de la GRC. (Elle avait déjà commencé, à leur insu.)
  • Le bureau du premier ministre pensait que c'était une mauvaise idée.
    Le bureau du premier ministre pensait que c'était une mauvaise idée.
  • 22.Le bureau du premier ministre trouvait frustrant de travailler dans ce cadre...
    22.Le bureau du premier ministre trouvait frustrant de travailler dans ce cadre...
  • ...sans compter les coups bas de certains sénateurs.
    ...sans compter les coups bas de certains sénateurs.
  • 23. Nigel Wright semble prêt à tromper le public sur la façon dont les fonds du Parti conservateur peuvent être utilisés.
    23. Nigel Wright semble prêt à tromper le public sur la façon dont les fonds du Parti conservateur peuvent être utilisés.
  • 24. Il avait raison: ça allait mal finir.
    24. Il avait raison: ça allait mal finir.