DIVERTISSEMENT
12/08/2015 06:16 EDT | Actualisé 12/08/2015 06:16 EDT

Nouvelle programmation et nouveaux visages à MusiquePlus (PHOTOS)

David Kirouac

Dans les derniers mois, plusieurs se sont inquiétés à voix haute de l’avenir de MusiquePlus. Avec l’annonce de la fin de la production interne et de l’abolition de plusieurs postes, et le retrait d’émissions-phares de la grille, dont M.Net, on ignorait où s’en allait la chaîne acquise par Groupe V Média à l’automne 2014.

Or, mardi, en dévoilant le contenu de la saison d’automne de MusiquePlus, Maxime Rémillard, président et chef de la direction de l’entreprise, et Nathalie Brigitte Bustos, directrice de la programmation, ont clamé haut et fort qu’il n’y a plus d’appréhensions à avoir. Une orientation claire a été accolée à MusiquePlus, qui célébrera ses 30 ans en 2016 : on cible désormais les 18-34 ans, une tranche d’âge souvent délaissée au petit écran, et on axe la proposition sur quatre grands créneaux, ceux de la musique, de la fiction, de la téléréalité et de l’humour. À lui seul, le slogan est prometteur : «T’as encore rien vu.»

«J’ai un grand désir de démocratiser MusiquePlus, a souligné Nathalie Brigitte Bustos. De rendre les ondes à un public - les jeunes - qui ne s’y reconnaît plus. Maintenant, le contenu se consomme différemment. Quand on a annoncé, avec une petite vidéo iPhone tournée sur le coin de la rue, que Mathieu Bonin s’en venait à MusiquePlus, les clics ont été hallucinants. Il y a des façons d’aller chercher les jeunes, il suffit qu’ils s’y reconnaissent.»

«MusiquePlus est un lieu de rencontres entre la télé et le web», a précisé Maxime Rémillard.

Galerie photoNouvelle programmation à MusiquePlus Voyez les images


Déjà, avec les changements mis en place cet été, MusiquePlus a vu sa part de marché bondir de plus de 45% chez les 18-34 ans, par rapport à l’été 2014. La programmation détaillée mardi, que les décideurs de MusiquePlus décrivent comme étant «légèrement impertinente et pleine de caractère», et qui, espèrent-ils, feront de celle-ci «la télé d’une nouvelle génération», sera complémentaire à celles de V et, éventuellement, de Musimax – on en saura plus sur le repositionnement de cette dernière bannière dans les premiers mois de 2016. Quelques titres se promèneront d’une antenne à l’autre, dans la foulée de la nouvelle tendance du «multiplateforme», de plus en plus prônée un peu partout, notamment à Radio-Canada et à TVA.

Duels de lip sync

Curieux de découvrir les nouveautés que propulsera MusiquePlus en ondes dès la fin du mois? Sachez d’abord qu’un grand débrouillage se tiendra du 24 août au 20 septembre, histoire de faire le plein de nouveaux abonnés. D’ici là, voici un aperçu de l’offre revampée.

La pièce-maîtresse de ce nouveau buffet à volonté s’intitule Lip Sync Battle : face à face (vendredi, 21h, dès le 2 octobre), est animée par Joël Legendre et produite par Éric Salvail. Déjà, on anticipe le succès. C’est d’autant plus le cas lorsqu’on apprend que le budget de Lip Sync Battle équivaut au «triple de l’émission la plus chère tournée à MusiquePlus», et qui se compare à celui de Ce soir, tout est permis, à V, dixit Nathalie Brigitte Bustos.

La version américaine pilotée par Jimmy Fallon, a cartonné à MusiquePlus cet été, et on reprend la formule avec des personnalités québécoises, qui s’affronteront dans des performances de lip sync endiablées. Marie-Mai, Karine Vanasse, Philippe Bond, Hélène Bourgeois-Leclerc, Annie Brocoli, Alex Perron et Dominic Paquet se prêteront tous à l’exercice. Éventuellement, Lip Sync Battle devrait aussi trouver sa niche à V.

Aux dires d’Éric Salvail, qui rêvait depuis longtemps d’amener Lip Sync Battle chez nous, Joël Legendre était la personne idéale pour tenir les rênes du jeu.

«Je ne trouvais pas que la version américaine avait exploité au maximum l’animation, a expliqué le producteur. Nous, on cherchait autre chose. Il y a peu d’animateurs comme Joël, qui peuvent amalgamer, chant, danse, mise en scène, humour, empathie. C’est une émission pour Joël, totalement!»

«Moi, c’est le show que j’attendais. C’est extraordinaire!», a renchéri Joël Legendre, qui définit le happening comme un vrai «show de variétés».

Toujours au rayon de la musique, le concept de Pop de Jam (vendredi, 22h, dès le 28 août), permettra la rencontre entre une légende de la chanson d’ici et deux artistes de la nouvelle génération. À l’honneur, confidences étonnantes et prestations sur des airs mythiques ; on y apprendra, entre autres, que le rappeur Koriass est un grand admirateur de France D’Amour, et on assistera à un duo Michel Rivard – Mitsou.

Le décompte MusiquePlus (samedi, 18h, dès le 29 août), toujours animé par Diandra Granchamps, a subi quelques modifications, dont l’ajout d’une portion de clips thématiques où s’entremêleront aussi humour, culture populaire et potins.

Olivier Robillard-Laveaux revient pour sa part à la barre de FAQ (Fabriqué au Québec) (hiver 2016) pour une deuxième saison, où il accompagnera encore des groupes en pleine ascension dans le récit de leur histoire.

Ces gars-là en primeur

Côté fiction, les habitués de MusiquePlus auront la primeur de la troisième saison de Ces gars-là, mettant toujours en vedette Sugar Sammy et Simon Olivier Fecteau, qui y sera diffusée à l’automne, avant de faire le saut à V l’hiver prochain. On a également opté pour deux acquisitions, Gotham (mardi, 22h, dès le 25 août), qui jette les bases de la saga Batman, et qui rassemble les légendaires personnages qu’on connaît, comme Catwoman, le Penguin, le Joker et le Sphinx, et Marvel : les agents du S.H.I.E.L.D (mercredi, 22h, dès le 26 août), une série dérivée du film Les Avengers, où l’agent Phil Coulson doit défendre la planète de menaces humaines et extraterrestres.

Pour rire un peu, on se branchera à Bonin, la tribune du vlogueur à l’humour décapant bien connu des internautes, Mathieu Bonin (lundi, 23h, dès le 24 août). Téléphone, Skype, réseaux sociaux, tous les moyens seront bons pour joindre l’animateur, qui jure que c’est le public qui décidera des thèmes de son rendez-vous hebdomadaire. Celui qui agira en tant que «chef d’orchestre qui vacillera entre les appels» laisse déjà miroiter qu’il pourrait raccrocher la ligne au nez des plus ennuyants.

On a hâte de sympathiser avec le sympathique trio de CTRL (lundi au jeudi, 19h, dès le 17 août), constitué des étoiles montantes Camille Piché-Jetté, Gabriel Joncas et Rosalie Vaillancourt. De son ton mordant, la joyeuse équipe commentera des vidéos populaires du web et créera ses propres capsules humoristiques.

Puis, Les Jokers quittent définitivement V pour s’installer à MusiquePlus, où ils officieront maintenant à travers des défis encore plus surprenants que dans leurs précédentes éditions (vendredi, 19h, dès le 28 août).

Enfin, la téléréalité étant toujours une valeur sûre à MusiquePlus, trois nouvelles productions du genre seront à l’horaire dans les prochaines semaines. Catfish (lundi, 22h, dès le 24 août), est un docu-réalité traitant des rencontres amoureuses en ligne scrutées par le duo Nev et Max. Célibataires et nus, version française de Dating Naked (samedi, 23h, dès le 29 août) exposera – c’est le moins qu’on puisse dire – chaque semaine deux participants, un homme et une femme qui, coincés sur une île paradisiaque, devront choisir parmi trois prétendants. Pour les aider, ils pourront s’adonner à différentes activités et ce, sans le moindre vêtement.

Aussi, après Noël, MusiquePlus relaiera I am Cait, le documentaire qui a fait énormément jaser dans les dernières semaines, et qui explore la transformation de Bruce Jenner, devenu Caitlyn Jenner.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter