NOUVELLES
12/08/2015 02:46 EDT | Actualisé 12/08/2015 03:38 EDT

«Eugenie s'est éparpillée», dit son ancienne entraîneuse Nathalie Tauziat

En d'autres circonstances, on aurait pu mettre le blâme sur le vent, sur la pression de jouer à la maison, sur un mauvais jour... Bref, sur n'importe quoi.

Un texte d'Alexandre Gascon

Mais là, les circonstances, malgré les apparences, ne sont pas trompeuses.

Eugenie Bouchard s'est inclinée sèchement mardi à la Coupe Rogers à Toronto, malgré une rébellion de la belle époque en deuxième manche, contre la Suisse Belinda Bencic. Elle compte 14 défaites à ses 17 derniers matchs. Comment faire abstraction d'une semblable statistique?

« Son jeu n'a pas évolué dans le bon sens. Je ne sais pas ce qu'elle veut faire maintenant, où elle veut aller. Je pense qu'elle s'est un peu éparpillée. »

Voilà ce qu'en pense son ancienne entraîneuse, la Française Nathalie Tauziat.

L'ex-numéro 3 mondiale gravite dans le giron de Tennis Canada depuis que le responsable du développement de l'élite, Louis Borfiga, un compatriote, lui a demandé de superviser certaines de ses perles.

Elle s'est d'abord occupée de Bouchard pendant plus de deux ans, jusqu'à la fin de la saison 2013, puis d'Aleksandra Wozniak, et maintenant d'un secret bien gardé, l'adolescente de 15 ans Bianca Vanessa Andreescu.

Jointe chez elle en France, la finaliste de Wimbledon en 1998 parle de « la pression de défendre les points » lorsqu'on lui demande ce qui a pu se passer avec son ancienne protégée.

« Ce n'est pas une critique ni pour les entraîneurs ni pour elle, précise Tauziat. Le fait d'avoir signé des gros contrats. Ce n'est pas facile à assimiler en un an. Il faut un peu de temps pour mettre les choses en place. »

L'éventuel retour de la jeune Québécoise de 21 ans fait presque l'unanimité dans le monde du tennis. Autant Tauziat, que Borfiga, que les joueuses de la WTA lorsque questionnées sur le sujet, affirment que la question n'est pas retrouvera-t-elle ses repères, mais plutôt quand le fera-t-elle.

« Maintenant, je regarde ça de l'extérieur, mais les bases qu'elle avait, elle les a perdues, s'étonne l'entraîneuse. Son service, son coup droit. »

« À mon époque, on disait qu'elle ne savait pas se déplacer, mais moi je la trouvais très bien dans ses déplacements. On dirait que physiquement je ne la retrouve pas en ce moment. »

Bref, une défaite qui soulève d'autres questions et apporte encore bien peu de réponses.

En attendant, Nathalie Tauziat prépare son voyage au Canada la semaine prochaine pour y retrouver la jeune sensation Andreescu et développer le tennis féminin canadien. Eugenie Bouchard peut se concentrer sur le présent.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les résultats d'Eugenie Bouchard au Grand Chelem Voyez les images