Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

États-Unis: Une bourde d'une agence gouvernementale cause un déversement majeur dans une rivière du Colorado (VIDÉO/PHOTOS)

Une rivière de l'état du Colorado a changé de couleur dans les derniers jours, et ça n'a rien d'un phénomène naturel. L'Animas, où 11 millions de litres de déchets d'une ancienne mine d'or ont été déversés par accident, a été surnommée l'#OrangeRiver à cause de sa nouvelle teinte temporaire, rapport Le Parisien.

Ironie du sort, c'est l'Agence de protection de l'environnement (Environmental Protection Agency, EPA) qui est responsable de l'erreur.

L'incident s'est produit le mercredi 5 août. Six jours plus tard, la rivière a presque retrouvé sa couleur normale, mais on ne sait pas exactement quels seront les effets à long terme du déversement.

Voyez l'effet de ce déversement sur la couleur de la rivière dans notre galerie ci-dessous. Le texte se poursuit en dessous.

La rivière Animas devient orange après un déversement de déchets miniers

Selon le réseau de télévision américain CNN, les villes de Durango et le comté de La Plata, traversés par l'Animas et situés dans le sud de l'État, ont déclaré l'état d'urgence après que l'équipe de nettoyage fédérale eut accidentellement relâché les déchets dans le cours d'eau. Près d'une semaine plus tard, les riverains craignent encore de se baigner ou de pêcher dans l'Animas.

Les premiers résultats d'analyse sont toutefois encourageants, selon NBC News. Malgré que les concentrations de plombs et d'arsenic, entre autres, soient plus élevées que la normale, on ne craint pas trop pour la faune des environs.

Toutefois, malgré le nettoyage de la rivière effectué, les eaux polluées continuent leur voyage en suivant le courant de la rivière. Selon KOAT, une chaîne locale d'ABC, ces eaux auraient déjà atteint l'Utah après avoir traversé le Nouveau-Mexique et pourraient contaminer sous peu le lac Powell, attraction touristique importante.

Les villes traversées par la rivière contaminée doivent fermer leurs valves d'eau, ce qui a des effets dévastateurs pour les agriculteurs et les fermiers, toujours selon KOAT. « J'ai l'impression que l'EPA est hors de contrôle », entend-on un fermier de la ville de Farmington dire à la caméra.

« Sans eau, nos récoltes vont grandement souffrir », déclare un autre cultivateur. Beaucoup s'étaient rassemblés à la réunion du conseil municipal pour laisser libre cours à leur frustration et à leurs craintes.

Comme le rappelle Wired, l'Animas est un affluent de la rivière San Juan, aussi connue sous le nom de rivière Colorado -- le cours d'eau qui traverse le Grand Canyon et qui alimente une grande partie du réseau de l'Ouest américain.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.