POLITIQUE
11/08/2015 04:59 EDT | Actualisé 11/08/2015 07:20 EDT

Élections fédérales: Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair dit oui à un débat bilingue

capture ecran

Après avoir remis en question sa participation à une joute oratoire organisée par Munk Debates, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a finalement accepté mardi de prendre part à une nouvelle mouture bilingue du débat.

Il s'agit donc d'un troisième débat au cours duquel le chef néo-démocrate doit croiser le fer avec son rival conservateur, Stephen Harper, et son adversaire libéral, Justin Trudeau, en incluant le débat du Maclean's, qui a eu lieu jeudi dernier, et celui de TVA, prévu le 2 octobre.

Mais le débat sur les débats n'est pas pour autant terminé, car le NPD exhorte les conservateurs à accepter "au moins un débat additionnel en français en plus de celui proposé par TVA", a déclaré dans un communiqué la directrice de campagne du parti, Anne McGrath.

Dans cette éventualité, M. Mulcair pourrait vraisemblablement dire oui à la proposition de débat anglophone organisé par le Globe and Mail avec Google Canada, auquel il avait donné son accord "en principe" avant de le remettre en question.

Avec deux débats en français, deux en anglais et un dans les deux langues officielles, le principe d'équité linguistique qu'ont exigé les libéraux, puis les néo-démocrates à leur tour, serait respecté.

La directrice de la campagne du Parti libéral du Canada (PLC), Kate Purchase, a confirmé mardi en fin de journée que son chef serait de la partie et précisé que les libéraux réclamaient la présence de la leader du Parti vert du Canada, Elizabeth May, qui n'a pas été invitée.

Au Parti conservateur, on semblait dire mardi que l'engagement de Stephen Harper tenait toujours même si format initial a été revisité.

Le Bloc québécois, qui n'avait pas été invité à la première mouture du débat, n'a pas reçu de carton d'invitation depuis qu'il a été annoncé qu'on y parlerait français sur la scène du Roy Thomson Hall de Toronto, selon le directeur des relations de presse du parti, Dominic Vallières.

Le NPD avait promis il y a un peu plus d'une semaine de publier la "liste finale des débats" auxquels M. Mulcair accepterait de participer le lundi 10 août, après avoir décidé que la participation de son chef aux débats électoraux était sujette à certaines conditions.

Les néo-démocrates avaient alors annoncé que leur chef ne participerait à aucune joute oratoire sans son rival conservateur Stephen Harper en plus de réclamer un nombre égal de séances en anglais et en français _ des exigences qui n'avaient pas été formulées auparavant.

En début de journée, mardi, Justin Trudeau s'est moqué des tergiversations de son rival du NPD. "Je trouve ca vraiment désolant que M. Mulcair trouve que c'est une décision tellement difficile et compliquée que de participer aux débats", a-t-il lâché en point de presse à Montréal.

La joute oratoire du Munk Debates, qui aura lieu le 28 septembre, portera sur les affaires étrangères.

Quelques jours plus tard, soit le 2 octobre, Stephen Harper, Thomas Mulcair, Justin Trudeau et Gilles Duceppe seront au face-à-face de TVA.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Élections fédérales: premier débat des chefs Voyez les images