NOUVELLES
10/08/2015 17:10 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Voici des citations du neuvième jour de la campagne électorale fédérale 2015

Voici quelques citations du neuvième jour de la campagne électorale fédérale 2015:

«Bien sûr nous le ferons. C'est tout le but d'en arriver à un nouveau système (d'évaluation): s'assurer que nous tenons compte du changement climatique chaque fois que nous analysons un projet.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, qui répondait à une question d'un manifestant qui lui demandait s'il s'opposerait au projet de pipeline Énergie Est s'il était jugé incompatible avec la lutte aux changements climatiques.

--------

«Habituellement, je réponds en français à une question en français, mais pour cette fois, je peux le répéter.»

— Le chef conservateur Stephen Harper, qui a prévenu qu'il ne comptait pas traduire en français ses réponses à des questions posées en anglais.

--------

«Il (M. Mulcair) n'est pas en train de travailler pour une vision économique en promettant aux Québécois un programme de garderies que l'on a déjà ici ainsi qu'une promesse pour un salaire minimum qui ne s'appliquera pas à plus de 99 pour cent des Québécois.»

— Le chef libéral Justin Trudeau, qui accuse son adversaire néo-démocrate de ne pas défendre suffisamment les intérêts du Québec.

--------

«M. Mulcair a choisi de ramener cet enjeu-là pour faire des gains au Québec. La réalité, c'est que les Québécois ont besoin d'un nouveau premier ministre conscient de la réalité des défis et (capable de) rassembler le pays au complet.»

— Justin Trudeau, à propos de la position de son adversaire néo-démocrate à l'effet qu'une majorité simple (50 pour cent plus un vote) serait reconnue par Ottawa en cas d'un référendum sur la souveraineté.

La Presse Canadienne