NOUVELLES
10/08/2015 10:45 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Vancouver : nouvelle vague de présumées surdoses au Fentanyl

Une flambée de surdoses survenues durant la fin de semaine pousse la police de Vancouver à lancer un nouvel avertissement aux consommateurs de drogues illicites, au sujet d'un lot d'héroïne de couleur rose qu'elle pense être coupée au Fentanyl.

Seize surdoses ont été rapportées dimanche à Vancouver. La police pense que six cas survenus entre 19 h 30 et 20 h 30 sont reliés au mélange toxique.

« Ce qui est inquiétant au sujet de ces surdoses, c'est qu'elles ne sont pas propre à un groupe de personnes en particulier », indique le sergeant Randy Fincham. Les victimes incluent les utilisateurs habituels de drogues, mais aussi ceux qui consomment les drogues de façon festive, selon lui.

Aucune des surdoses survenues en fin de semaine dernière n'a été fatale.

Tendance inquiétante

La mise en garde survient après une vague de décès au cours des dernières semaines reliés à des surdoses présumées au Fentanyl dans la région du Grand Vancouver.

La semaine dernière, un adolescent de 17 ans est mort et son ami a été hospitalisé après avoir ingéré ce qu'ils pensaient être de l'Oxycontin. La police de Vancouver croit que les pilules étaient coupées au Fentanyl. Un homme d'une trentaine d'années était également décédé quelque jours plus tôt.

En juillet, un couple de trentenaires à North Vancouver est mort subitement d'une surdose de Fentanyl mélangé à d'autres drogues.

Une drogue commune dans les rues

La docteure Jennifer Melamed, qui travaille avec des toxicomanes à la clinique Alliance à Surrey en Colombie-Britannique, affirme que le Fentanyl est souvent mélangé aux autres drogues illégales vendues dans les rues.

Elle estime aussi que la majorité de l'Oxycontin vendu dans les rues est, en fait, du Fentanyl.

L'opiacé est 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, et peut se trouver sous toutes les formes et dans toutes les drogues illégales.

Les enquêteurs effectuent des tests pour déterminer la cause des dernières surdoses à Vancouver.