NOUVELLES
10/08/2015 14:22 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Tempête au Chili: reprise du travail dans la mine de Chuquicamata

La mine de Chuquicamata, la plus importante mine de cuivre à ciel ouvert du monde, a repris ses activités lundi après une forte tempête qui a sévi ce week-end dans le nord et le centre du Chili, faisant six morts.

La société d'État chilienne Codelco a indiqué lundi dans un communiqué qu'après une suspension de quelques heures "la production est revenue à la normale" dans la mine.

La mine Chuquicamata, située à 1.650 km au nord de Santiago, dans la région d'Antofagasta, produit 339.000 tonnes de cuivre par an.

Trois autres sites de Codelco maintiennent une activité partielle, avec un personnel réduit.

Par ailleurs, la présidente chilienne Michelle Bachelet s'est rendue dans la région sinistrée de Tocopilla dans la matinée pour évaluer les dégâts.

La veille, la présidente avait proclamé "l'état d'exception constitutionnelle" pour la région d'Antofagasta (à 1.350 km au nord de la capitale chilienne), mesure entraînant la mise en place d'actions de prévention et de sécurité.

De fortes pluies se sont abattues samedi sur le centre du Chili avant de se déplacer dimanche vers le nord, provoquant des coulées de boue et de pierres.

Le Bureau national des situations d'urgence (Onemi) a enregistré quelque 900 personnes évacuées, des milliers de sinistrés et des coupures d'électricité dans 77.000 foyers.

Il y a cinq mois, une autre forte tempête avait provoqué des pluies diluviennes dans la région d'Atacama, voisine de celle d'Antofagasta, qui avaient fait 26 morts.

pa/ms/gg