NOUVELLES
10/08/2015 15:11 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Shoal Lake: Ottawa s'engage à construire une route jusqu'à une Première Nation

WINNIPEG — La députée conservatrice sortante Joy Smith a affirmé que le gouvernement fédéral s'était engagé à construire une route vers une communauté autochtone éloignée le long de la frontière entre l'Ontario et le Manitoba.

Le gouvernement provincial manitobain et la Ville de Winnipeg ont déjà promis de construire une route jusqu'à la Première Nation no 40 de Shoal Lake, mais le gouvernement fédéral avait jusqu'à présent refusé de s'impliquer. 

Joy Smith, qui a choisi ne pas se représenter dans sa circonscription de Kildonan – St. Paul, a affirmé qu'elle avait été informée qu'Ottawa engagerait des fonds dans la construction de la route.

Mme Smith a dit en avoir été informée au cours d'un entretien téléphonique avec le ministre des Ressources naturelles, Greg Rickford, qui est également député de la circonscription de Kenora, qui comprend la région de Shoal Lake.

La réserve a été transformée en île artificielle par la construction du canal de dérivation Falcon River, une voie d'eau construite il y a environ un siècle pour permettre l'installation d'un aqueduc alimentant Winnipeg en eau potable.

La communauté de la réserve doit faire bouillir son eau depuis plus de 17 ans et n'a pas de route toute saison. Les habitants s'en remettent à une route de glace en hiver et à des barges en été. 

La Presse Canadienne