NOUVELLES
10/08/2015 08:56 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Quatre policiers blessés dans l'explosion d'une bombe au Caire

Quatre policiers ont été blessés, dont deux grièvement, dans l'explosion lundi d'une bombe près d'un tribunal au Caire, ont annoncé des responsables, un attentat revendiqué par l'un des principaux groupes jihadistes du pays Ajnad Misr.

"Une petite bombe a explosé" près d'un kiosque de police aux abords d'un tribunal dans le quartier d'Héliopolis, dans le nord du Caire, blessant quatre agents de la circulation, dont deux officiers, a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

"Deux policiers sont grièvement blessés", a précisé à l'AFP le porte-parole du ministère de la Santé, Hossam Abdel Ghaffar.

L'attentat a été revendiqué par Ajnad Misr sur son compte Twitter.

Ce groupe jihadiste, particulièrement actif dans la capitale égyptienne, a revendiqué plusieurs attaques contre la police, dont certaines meurtrières.

Les jihadistes disent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l'armée en juillet 2013.

Plus de 1.400 personnes, en majorité des manifestants islamistes, ont été tuées au cours de cette vague de répression.

Des dizaines de milliers ont été emprisonnés et des centaines condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs dénoncés par l'ONU.

Fin juin, le procureur général Hicham Barakat avait été tué au Caire dans un attentat à la voiture piégée. En juillet, la branche égyptienne de l'Etat islamique (EI) avait revendiqué un autre attentat à la voiture piégée contre le consulat italien au Caire qui avait fait un mort.

tgg/iw