NOUVELLES
10/08/2015 17:43 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Les autorités américaines intente des poursuites contre Canada Drugs

HELENA, Mont. — Les autorités américaines ont accusé une société pharmaceutique canadienne d'avoir vendu par Internet des médicaments contrefaits, mal étiquetés et qui n'ont pas été approuvés à des médecins sur tout le territoire des États-Unis.

Canada Drugs, une entreprise établie à Winnipeg, et ses filiales installées au Royaume-Uni et à la Barbade, sont accusées de contrebande, de blanchiment d'argent et de complot. Elle aurait vendu les médicaments en 2009.

La valeur des médicaments vendus s'élève à 78 millions $. La plupart d'entre eux étaient utilisés pour soigner des cas de cancer et combattre les effets de la chimiothérapie.

Sur son site Internet, l'entreprise dit qu'elle offre à bas prix des médicaments canadiens, britanniques, australiens et néo-zélandais.

Les procureurs américains et un porte-parole de Canada Drugs n'ont pas rappelé l'Associated Press.

Selon les procureurs, les ventes se sont poursuivies jusqu'en 2012 alors que la Food and Drug Administration a amorcé une enquête sur l'implication de l'entreprise dans la distribution d'une version contrefaite de l'Avastin, un médicament utilisé dans le traitement de certains cancers.

Santé Canada avait suspendu la licence d'établissement de l'entreprise en juin 2014 «en raison de graves préoccupations relatives aux pratiques de fabrication».

The Associated Press