NOUVELLES
10/08/2015 14:17 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Le champion olympique Robert Harting et d'autres athlètes critiquent l'IAAF

FRANCFORT — Un groupe d'athlètes avec à sa tête le champion olympique au lancer du disque Robert Harting a publié un message vidéo dans lequels ils prétendent que la Fédération internationale d'athlétisme les a «trahis» pour ne pas en avoir fait assez pour combattre le dopage.

«Chère IAAF, nous ne pouvons plus vous faire confiance, a déclaré Harting dans la vidéo en anglais mise sur YouTube. Nous devons agir maintenant.»

Harting, triple champion du monde qui a gagné l'or à Londres en 2012, s'est montré très critique envers l'Association internationale des fédérations d'athlétisme. Il a déjà refusé le titre d'athlète de l'année en 2014 parce qu'il ne voulait pas se montrer aux côtés de candidats qui ont purgé des suspensions pour dopage, notamment le sprinteur américain Justin Gatlin.

L'IAAF a répliqué en invitant Harting à ses bureaux ou à l'une des compétitions pour constater personnellement la lutte que mène la fédération contre le dopage et ce qui est fait pour «débusquer les tricheurs et protéger la crédibilité de la compétition.»

«L'IAAF apprécie beaucoup et admire la passion, l'engagement et l'opinion ferme de tous les athlètes propres et comprend leur sentiment de grande frustration après les récentes accusations infondées des médias concernant le programme antidopage de l'IAAF, a déclaré la fédération dont les bureaux sont installés à Monaco.

«Par conséquent, nous aimerions accueillir Robert Harting, dont nous admirons la position raisonnable, à venir nous parler pour que nous puissions répondre à ses préoccupations», a ajouté l'IAAF.

La vidéo de Harting survient dans la foulée des reportages de la chaîne allemande ARD et du journal The Sunday Times en Grande-Bretagne selon lesquels le dopage sanguin était endémique dans le sport, citant les résultats de tests suspects conservés dans une base de données de l'IAAF. La fédération a vivement rejeté les allégations selon lesquelles elle avait manqué à ses reponsabilités d'assurer le suivi des tests suspects et qu'elle n'en faisait pas assez pour démasquer les tricheurs.

«Vous faites du tort à notre sport», a déclaré le lanceur de poids américain Eric Werskey dans la vidéo.

La petite amie de Harting, la lanceuse de disque Julia Fischer, tient un message manuscrit disant: «Vous avez brisé mes rêves d'enfant.»

«Je veux courir contre des athlètes propres, pas des monstres», a ajouté le spécialiste du 800 mètres Robin Schembera.

Harting conclut le message, «Vous avez trahi mes convictions.»

Les athlètes disent qu'ils exigent «l'honnêteté, l'intégrité, la transparence.»

Nesha Starcevic, The Associated Press