BIEN-ÊTRE
06/08/2015 12:33 EDT | Actualisé 11/08/2015 03:26 EDT

L'acné chez l'adulte : prévention, traitements et solutions (VIDÉOS)

Stockbyte via Getty Images
portrait of a woman washing her face with water

L’acné et les angoisses qu’elle cause chaque matin devant le miroir sont, pour plusieurs, un mauvais souvenir d’adolescence. Malheureusement, l’acné adulte est bien réelle et est plus communément observée chez les femmes que chez les hommes. Les grands coupables? Les flux hormonaux!

En effet, chez certains adultes, l’acné s’accroche désespérément et continue de couvrir le visage, le dos ou le décolleté et près de 40 % des femmes âgées de 25 à 40 ans seraient ainsi touchées par cette vilaine affection.

Prenez des notes, nous avons déniché pour vous des trucs préventifs et des traitements efficaces pour faire disparaître ces vilains boutons.

Acné et glandes sébacées

Histoire de bien comprendre ce qui se passe sur notre visage, il est important de savoir que la peau est un tissu complexe, composé notamment de glandes sébacées. Ces glandes fabriquent du sébum, une graisse qui forme un film protecteur sur la peau. Parfois, une glande sébacée peut se boucher. Le sébum forme alors un bouton blanchâtre et dur sous la peau. Quand ces petits kystes s’ouvrent à la surface de l’épiderme, le sébum s’oxyde et noircit, formant ainsi le vilain point noir, appelé comédon en dermatologie. Les kystes peuvent aussi se fissurer, entraînant cette fois une inflammation, notre ennemi juré : le bouton rouge. Cette inflammation va liquéfier le sébum prisonnier et couronner le bouton rouge d’une pointe blanche. Les dermatologues nomment ce charmant stade de l’acné pustule (miam!).

Les sources

Les hormones sont en tête de la liste des coupables de l’acné, mais il est important de considérer les autres prétendants à la tête : les coupables en lien avec notre hygiène de vie, qui sont à surveiller de près pour garder un teint frais.

La pollution : toutes sortes de particules flottent dans l’air, surtout l’été et en période de canicule. Elles proviennent de sources aussi variées que les tuyaux d’échappement des voitures, les pesticides de jardins ou de pelouses et les produits chimiques qui se dégagent de la construction de bâtiments et de routes. Ces particules minuscules peuvent atterrir sur la peau obstruant ainsi les pores menant à l’inflammation et à l’augmentation de l’acné.

L’alimentation : les facteurs alimentaires comme la surconsommation d’aliments gras et sucrés peuvent être de grands stimuli pour l’acné chez les adultes. Il ne faut surtout pas négliger les intolérances (lactose, gluten) et les allergies qui, en irritant le système digestif et les organes vitaux, irritent aussi la peau.

Le cellulaire : l’utilisation constante du téléphone cellulaire peut conduire au transfert de la saleté, de l’huile et autres polluants sur la peau, ce qui exacerbe l’acné. Le simple fait de toujours frotter le cellulaire sur la peau peut causer une occlusion des pores et la stimulation des glandes productrices de sébum qui conduisent à l’acné. Il serait donc une bonne idée de limiter son utilisation et de prendre le temps de nettoyer l’appareil avec des lingettes désinfectantes.

Le stress : on connaît bien l’importance de se calmer et de bien gérer son stress qui est un des éléments les plus néfastes pour la santé.

Le nettoyage : un geste de base

Le nettoyage de la peau constitue la première étape du traitement. Les zones atteintes doivent être nettoyées délicatement deux fois par jour avec de l’eau tiède et un nettoyant doux et non parfumé. Il existe en pharmacie de nombreux produits nettoyants dont certains sont spécialement conçus pour les besoins particuliers des peaux acnéiques. Consultez votre pharmacien ou votre esthéticienne pour le choix d’un de ceux-ci.

• On lave son visage deux fois par jour au maximum. Le contraire peut l’irriter et aggraver le problème.

• Prenez soin de bien rincer la peau après l’avoir nettoyée.

• N’épongez pas la peau trop vigoureusement lorsque vous l’asséchez. Tapotez-la délicatement avec une serviette propre.

• Nettoyez votre peau après avoir transpiré ou fait du sport et évitez de vous entraîner en portant du maquillage.

• Surtout ne pas essayer de manipuler vos boutons. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en empêcher, assurez-vous d’y aller en douceur et d’aseptiser la région pour éviter toutes infections.

L’hydratation : un « must »

Pour rester en santé, votre peau doit être bien hydratée. Une peau sèche et déshydratée se défend en augmentant la production de sébum, ce qui aggrave l’acné. Encore une fois, il serait judicieux de demander conseil avant de faire le choix d’un produit. De façon générale, recherchez un produit hydratant qui présente les caractéristiques suivantes : non parfumé, non comédogène, sans alcool, doux. Les agents actifs les plus souvent utilisés dans les formulations anti-acné sont l’acide salicylique et le peroxyde de benzoyle. Les produits qui en contiennent ont fait leur preuve dans le traitement de l’acné légère. Ils existent sous différentes formes : gel, lotion, crème, mousse, etc. Si votre peau est sèche ou sensible, le choix d’une crème ou d’une lotion est préférable puisqu’elles hydratent également la peau. À l’opposé, si votre peau est grasse, les solutions où les gels à base d’alcool sont à privilégier puisqu’ils sont plus asséchants.

Traitement de l’acné modérée ou grave

En présence d’une acné plus sévère, il est souvent préférable de consulter un médecin. Non traitée, elle peut entraîner des conséquences comme des cicatrices permanentes.

Laser IPL

Si malheureusement une crise de boutons a laissé sa trace, un traitement au laser peut en corriger les marques. Docteure Cynthia Stolovitz, directrice de la clinique Anti-Aging située à Montréal recommande le traitement IPL, une thérapie à la lumière pulsée (intense pulsed light). Cette technologie innovatrice est très efficace pour le traitement de conditions cutanées associées au vieillissement, à l’exposition solaire et aux cicatrices d’acné. Contrairement aux lasers standards qui émettent chacun une longueur d’onde spécifique (et donc qui peuvent traiter seulement un problème de peau en particulier), l’IPL émet un spectre de plusieurs longueurs d’ondes différentes. On peut ainsi isoler la longueur d’onde désirée à l’aide de filtres et donc traiter une plus grande variété de conditions cutanées. L’IPL peut traiter efficacement les taches pigmentaires, les petites veines faciales et plusieurs autres types de lésions cutanées. Le traitement sera adapté à vos besoins et façonné afin d’obtenir les résultats désirés.

3431, rue Stanley Montréal www.cliniqueantiaging.com

ph Santé Beauté

Il s’agit sans aucun doute l’un des meilleurs facials jamais reçus dans ma vie. L’endroit respire le bien-être et la prise en charge est faite par des pros de la médecine douce. Le lit de soins grand luxe vibre aux sons des vagues qui nous chatouillent l’ouïe pendant le soin. Vicki, réelle gourou du soin visage et grande passionnée de la peau depuis 20 ans, examine votre visage tout en vous posant des questions sur votre alimentation et vos habitudes de vie. « La peau est le plus grand organe du corps, me dit-elle. Il nous parle, à nous de l’écouter ». On pense traiter l’acné avec des produits abrasifs quand tout ce dont elle a besoin est de s’apaiser, de s’hydrater. Verdict? L’acné adulte a tendance à être plus réactive et sensible que ce que vous aviez dans votre adolescence. On sort de la clinique informée sur notre situation et avec quelques devoirs à faire avant notre prochaine visite.

5040, avenue du Parc, Montréal www.phsantebeaute.com

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Pour voir toutes les vidéos de l’émission Ça commence bien plus, rendez-vous sur le site de V Télé.

Galerie photo Des solutions contre l'acné adulte Voyez les images