NOUVELLES
10/08/2015 08:54 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

L'Espagne joue au "maire corrompu", une appli pour mobile

Les jeunes Espagnols jouent de plus en plus au "maire corrompu", un jeu pour téléphone mobile développé par trois ingénieurs en informatique, dégoûtés par les affaires de corruption qui défraient la chronique en Espagne.

"C'est un jeu gratuit que nous avons créé en mai et il a déjà été téléchargé plus de 100.000 fois dans le monde", a assuré lundi à l'AFP l'un de ses concepteurs, Javier Lopez Camba, 26 ans.

Pour le trio de jeunes informaticiens originaires d'Ourense, en Galice, dans le nord-ouest du pays, cette application gratuite pour Android et iOS vise "avant tout à critiquer la corruption de façon satirique".

Sur le site internet qui le présente (meigalabs.com), les "maires corrompus" affichent clairement leur règle de conduite: "vole tout ce tu peux et amasse une bonne quantité d'argent sur ton compte en Suisse". "Nous corrompons, nous escroquons (...), nous aidons les entreprises de construction, nous facturons au noir, nous pratiquons l'évasion fiscale: l'ordinaire", lancent-ils.

Les situations évoquées ont presque toutes été inspirées de "faits réels", explique à l'AFP M. Lopez Camba. "Chaque jour, quand nous regardions la télévision, une nouvelle affaire de corruption sortait", dit-il.

Selon lui, le jeu va continuer à se nourrir de phrases d'élus glanées dans la presse. Le personnage du "maire corrompu" peut ainsi répondre à un journaliste qui l'interroge sur la disparition suspecte de fonds publics: "Je mènerai toutes les investigations nécessaires pour savoir qui les a volés" ou "la faute en revient au gouvernement précédent"...

Le trio de jeunes ingénieurs, qui a formé il y a un an le collectif Meiga Labs, dit quant à lui "ne rien gagner pour l'instant".

lbx/pmr/gkg