NOUVELLES
10/08/2015 06:44 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Indonésie: quatre braconniers interpellés pour avoir tué un tigre de Sumatra

Quatre braconniers présumés ont été interpellés en Indonésie pour avoir tué un tigre de Sumatra et tenté de vendre notamment la peau de l'animal, une espèce protégée et en voie d'extinction, a indiqué lundi la police locale.

A la suite d'un renseignement, des responsables de la police de la province d'Aceh (ouest) se sont fait passer pour des acheteurs potentiels et ont arrêté en flagrant délit les suspects qui essayaient de vendre la peau, les os et les dents du tigre, des parties utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise et achetées illégalement à des prix élevés.

Les quatre hommes ont été "interpellés dans le village de Jambe Rambung, dans le district Aceh Tamiang", a déclaré à l'AFP un responsable de la police, Mirwazi.

Les complices présumés ont abattu le tigre dans un autre district d'Aceh, province située à la pointe nord de l'île de Sumatra, avant de le dépecer, a ajouté Mirwazi, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

Ils encourent jusqu'à cinq ans de prison et une amende de 100 millions de roupies maximum (6.700 euros).

L'un des suspect a reconnu avoir tué un autre tigre de Sumatra et vendu des parties de son corps il y a trois ans.

Moins de 400 tigres de Sumatra vivent encore à l'état sauvage, selon l'ONG de protection des animaux WWF.

Outre le braconnage, ces félins sont aussi menacés par la destruction de la forêt tropicale -- leur habitat -- pour faire place à des plantations d'huile de palme et d'arbres à croissance rapide pour la production de pâte à papier.

dma/sr/bfi/pt