Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des débris du vol MH370 auraient été retrouvés aux îles Maldives

A Malaysia Airlines plane (below) prepares to go onto the runway and pass by a stationary Chinese Ilyushin 76 aircraft (top) at Perth International Airport on March 25, 2014. Wild weather halted the search on March 25 for wreckage from the Malaysia Airlines jet that crashed into the Indian Ocean, frustrating attempts to determine why it veered off course and bring closure to grieving relatives. AFP PHOTO / POOL / Greg WOOD        (Photo credit should read GREG WOOD/AFP/Getty Images)
A Malaysia Airlines plane (below) prepares to go onto the runway and pass by a stationary Chinese Ilyushin 76 aircraft (top) at Perth International Airport on March 25, 2014. Wild weather halted the search on March 25 for wreckage from the Malaysia Airlines jet that crashed into the Indian Ocean, frustrating attempts to determine why it veered off course and bring closure to grieving relatives. AFP PHOTO / POOL / Greg WOOD (Photo credit should read GREG WOOD/AFP/Getty Images)

KUALA LUMPUR, Malaisie — Des experts malaisiens se rendront aux îles Maldives pour tenter de déterminer si des débris qui y ont été retrouvés proviennent du vol MH370 du transporteur Malaysia Airlines.

La Malaisie a confirmé la semaine dernière qu'un fragment d'aile qui s'est échoué sur l'île française de La Réunion provient effectivement du Boeing 777 qui s'est mystérieusement volatilisé le 8 mars 2014, lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, avec 239 personnes à son bord.

Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, a dit qu'il serait prématuré de conclure que les débris retrouvés aux Maldives proviennent aussi de l'avion. Il n'a pas fourni plus de détails.

Aucune trace de l'avion n'avait été retrouvée avant que le fragment d'aile ne soit repéré il y a deux semaines. La France n'a toujours pas confirmé qu'il provient du vol MH370.

INOLTRE SU HUFFPOST

Vol MH370: la piste australienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.