NOUVELLES
10/08/2015 15:47 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Cambriolage Jenson Button: c'était à Ramatuelle rectifie Saint-Tropez

Le cambriolage du pilote britannique de Formule 1 Jenson Button, qui a passionné la presse britannique en fin de semaine, a eu lieu dans une villa de la commune limitrophe de Ramatuelle, a rectifié lundi le maire de Saint-Tropez.

"Ce cambriolage n'a jamais eu lieu route des Salins à Saint-Tropez, mais dans une villa située route de l'Epi sur la commune voisine de Ramatuelle", a précisé Jean-Pierre Tuveri, le maire de Saint-Tropez, sur la Côte d'Azur, dans un communiqué diffusé lundi soir.

Une source proche de l'enquête avait évoqué une adresse à Saint-Tropez. Et la route des Salins qui mène à la plage des Salins de Saint-Tropez avait été mentionnée samedi par la presse locale comme la possible adresse estivale du pilote.

De nombreux journalistes, dont des envoyés spéciaux britanniques, ont cherché activement en fin de semaine sous un soleil de plomb la villa cambriolée, alors que la gendarmerie était bouche cousue...

La route de l'Epi est une petite route proche de la célèbre plage de Pampelonne, dont les plages festives et restaurants sont très fréquentée par la jet-set en été. Et Pampelonne est située sur la commune voisine huppée de Ramatuelle.

"Compte-tenu de la grande notoriété internationale de Saint-Tropez, haut-lieu du tourisme mondial, la diffusion d'informations erronées ne peut que créer un climat alarmiste et porter atteinte à l'image de notre ville et à son attractivité touristique", poursuit le communiqué du maire de Saint-Tropez, qui défend bec et ongle son territoire.

"Contrairement à ce que laissent entendre certains médias, la situation sécuritaire de Saint-Tropez ne s'est pas dégradée cette année par rapport à la saison précédente. Le nombre de vols y reste sensiblement du même ordre et dans l'ensemble la situation n'est pas particulièrement alarmante", ajoute l'élu.

Jenson Button, pilote de 35 ans de l'écurie McLaren, et sa femme Jessica ont été cambriolés lundi soir dans une villa louée avec des amis.

Les cambrioleurs ont commis leur méfait sans réveiller les occupants de la maison.

La valeur des biens dérobés atteint 300.000 livres (426.000 euros), ont indiqué les victimes en portant plainte le lendemain, selon une source proche de l'enquête.

L'agent du pilote a estimé que les voleurs seraient entrés dans la maison après y avoir diffusé du gaz à travers le système d'air conditionné, une hypothèse jugée totalement fantaisiste à ce stade par la justice française.

"A notre connaissance, il y n'a jamais eu dans la région de Saint-Tropez des cambriolages avec utilisation de gaz pour endormir les victimes", avait indiqué vendredi à l'AFP Philippe Guémas, procureur adjoint du parquet de Draguignan.

"L'entourage de Jenson Button émet cette affirmation gratuite car le pilote ne se sentait pas bien le lendemain", avait-il précisé. Des analyses vont cependant être faites sur les prélèvements sanguins des victimes cambriolées.

cm/hj/ial/