NOUVELLES
10/08/2015 12:42 EDT | Actualisé 10/08/2016 01:12 EDT

Burkina: le président d'un parti pro-Compaoré annonce sa candidature pour la présidentielle

Le président du principal parti allié au régime de l'ex-président Blaise Compaoré, renversé fin octobre après 27 ans de règne, a annoncé lundi sa candidature à la présidentielle du 11 octobre.

"J'ai été désigné candidat" de l'Alliance pour la démocratie et la fédération - Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) lors d'une cérémonie dimanche à Ouahigouya (son fief électoral, 185 km au nord-ouest de Ouagadougou), a déclaré Gilbert Noël Ouédraogo, à l'AFP.

Ancien parti unique au pouvoir pendant les indépendances, l'ADF-RDA n'avait plus présenté de candidat à une élection présidentielle depuis le retour du Burkina à l'ère démocratique dans les années 90. Ce parti, qui était devenu la deuxième force politique du pays au début des années 2000, avait rallié le pouvoir en soutenant la candidature de M. Compaoré à la présidentielle de 2005 puis en 2010.

Nommé plusieurs fois ministre depuis 2000, M. Ouédraogo, 46 ans, avait appelé le 26 octobre 2014 les députés de son parti à voter pour la modification de l'article 37 de la Constitution, qui devait permettre à M. Compaoré de se maintenir au pouvoir.

Blaise Compaoré a été finalement renversé par une insurrection populaire le 31 octobre 2014.

M. Ouédraogo fait l'objet d'une poursuite devant la Haute cour de justice pour des faits de "détournements de deniers publics" et d'"enrichissement illicite" portant sur 600 millions de FCFA (près d'un million d'euros).

Le procureur général de la Haute Cour de justice a promis vendredi que les premiers jugements auront lieu "avant la fin de la transition".

Le régime de "transition" dirigé par le président Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida doit prendre fin avec l'élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 11 octobre.

roh/ck/eak/mda/sba