NOUVELLES
07/08/2015 12:19 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Yémen: 17 civils tués dans le sud par des mines plantées par les Houthis (armée)

Dix-sept civils sont morts et des dizaines d'autres ont été blessés en 24 heures dans l'explosion de mines plantées par les rebelles chiites dans leur retrait de la province yéménite de Lahj (sud), ont accusé vendredi des sources militaires.

La plupart de ces civils ont été touchés en rentrant dans leurs maisons, notamment à Al-Houta, capitale de la province, ont affirmé ces sources.

Les rebelles ont été poussés à la fuite lorsque les forces loyalistes ont repris de larges portions de Lahj.

Les forces pro-gouvernementales ont récemment repris l'initiative dans le sud où ils ont gagné du terrain après avoir reconquis à la mi-juillet Aden, la deuxième ville du pays.

Par ailleurs, un avion civil de la compagnie Yemenia a atterri vendredi à l'aéroport d'Aden en provenance de Djibouti, d'où il a rapatrié 180 Yéménites, a indiqué à l'AFP le directeur de l'aéroport Tarek Abdou.

Selon lui, un autre avion de transport émirati est arrivé jeudi soir avec à bord des équipements de navigation aérienne destinés à réhabiliter l'aéroport en partie détruit par les combats.

En outre, un soldat saoudien du corps de la Garde nationale a été tué dans le sud de l'Arabie saoudite par un projectile tiré du Yémen, a rapporté vendredi l'agence officielle saoudienne SPA.

Ce soldat a été mortellement touché dans la région de Najrane, a ajouté l'agence, citant un communiqué du commandement de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite et engagée dans une campagne aérienne contres les rebelles chiites des Houthis au Yémen depuis le 26 mars.

La coalition avait annoncé mercredi la mort, dans les mêmes circonstances, d'un autre soldat dans le secteur de Najrane, également à la frontière avec le Yémen.

Cela porte à plus de 50 le nombre de personnes, la plupart des militaires, tuées en Arabie saoudite à la frontière avec le Yémen depuis le lancement de la campagne aérienne de la coalition arabe.

Cette opération vise à soutenir les forces yéménites loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, en exil en Arabie saoudite où il a trouvé refuge fin mars sous la pression des Houthis qui s'étaient emparés de vastes régions du Yémen.

faw/mh/cbo