NOUVELLES
07/08/2015 16:31 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Voici des citations du sixième jour de la campagne électorale fédérale 2015

Voici quelques citations du sixième jour de la campagne électorale fédérale 2015:

«J'ai trouvé ça surréaliste. (...) Ces gens-là, que j'appelle le Bloc canadien, n'arrêtent pas de dire que les Québécois ne sont plus intéressés par ça, ils m'excluent du débat et ils prennent une demi-heure pour parler comment les Québécois devront décider et quelles règles ils vont nous imposer.»

— Le chef bloquiste Gilles Duceppe, à propos de la place importante qu'a occupée la question de la souveraineté du Québec dans le débat en anglais organisé par le magazine Maclean's.

------

«Mes adversaires ont investi beaucoup de temps et d'argent à discuter de mes cheveux et à débattre pour savoir s'ils devaient prononcer mon nom de famille. Je suppose qu'ils pensent que ça va me déranger. Mais devinez quoi? Ça ne m'importune pas.»

— Le chef libéral Justin Trudeau.

------

«Il y a deux langues officielles dans ce pays, et l'une de ces langues n'est pas plus égale que l'autre. (...) En tant que premier ministre, je vais m'assurer que la réalité et le statut égal de nos langues officielles soient bien compris, et je dois commencer à envoyer un signal clair dès maintenant.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, à propos de son insistance pour qu'il y ait un nombre égal de débats en anglais et en français d'ici la fin de la campagne.

------

«Les idées du NPD vont ruiner l'économie canadienne, exactement comme elles ont, à un moment, ruiné l'économie ontarienne et l'économie de tellement d'autres endroits où elles ont été implantées. (...) L'approche de Justin Trudeau est la suivante: il va réduire vos impôts, mais seulement s'il peut d'abord augmenter vos impôts. C'est ce que tous les politiciens qui souhaitent hausser les impôts disent.»

— Le chef conservateur Stephen Harper. 

La Presse Canadienne