NOUVELLES
07/08/2015 07:41 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Un détenu palestinien en "danger de mort" après 50 jours de grève de la faim (CICR)

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a appelé vendredi Israël à autoriser la famille d'un prisonnier palestinien, hospitalisé "en danger de mort imminente" après 50 jours de grève de la faim, à lui rendre visite.

"Nous pensons que Mohammed Nassereddine Mafadi Allaan est en danger de mort imminente", affirme dans un communiqué Jacques de Maio, qui dirige le CICR en Israël et dans les Territoires occupés.

"Sa famille ne peut plus lui rendre visite depuis le 22 mars et ils sont très inquiets à son sujet. Au vu des circonstances, nous demandons aux autorités israéliennes de leur permettre de lui rendre visite de façon urgente", poursuit-il.

Le CICR, qui dit avoir pu se rendre plusieurs fois au cours des dernières semaines au chevet de M. Allaan, rappelle que le droit de visite des familles de détenus est garanti par les Conventions de Genève, traités internationaux auxquels Israël est un Etat partie.

Israël a récemment libéré un autre détenu, Khader Adnane, au terme d'une grève de la faim de 56 jours. Des détenus palestiniens refusent régulièrement de s'alimenter pour protester contre leurs conditions de détention dans les prisons israéliennes.

Fin juillet, le Parlement israélien a adopté une loi autorisant l'alimentation de force des prisonniers en grève de la faim si leur vie est en danger. La direction palestinienne, les militants des droits de l'Homme et des médecins israéliens avaient alors dénoncé une loi encourageant la "torture".

sbh/mib/bpe