NOUVELLES
07/08/2015 03:42 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Trois Canadiennes en demi-finales à Kazan

Le Canada a vu trois de ses nageuses accéder aux demi-finales des épreuves de natation tenue vendredi aux mondiaux FINA 2015.

Dominique Bouchard et Hilary Caldwell ont mérité leur billet pour les demi-finales du 200 m, tandis que Noemie Thomas a fait de même au 50 m papillon, éclipsant du coup la Québécoise Katerine Savard.

Bouchard s'est offert un record personnel de 2 min 8 s 66/100 pour remporter sa vague et signer le troisième temps de la matinée. Caldwell a nagé en 2:10,92 pour décrocher la 15e des 16 places dans les demi-finales.

Thomas a été la première Canadienne à se qualifier lors des courses préliminaires de vendredi. Son temps de 26 s 46/100 au 50m papillon l'a mise à égalité en 14e place pour les demi-finales de ce soir. Katerine Savard a terminé 29e en 26,93.

L'autre course impliquant une nageuse canadienne ce matin a vu Karl Krug terminer à égalité en 33e place au 50m libre masculin en 22,88.

Avec les grandes

Alzain Tareq, une fillette de 10 ans, était la cible de la presse internationale, vendredi, après avoir nagé à côté des grandes, au nom du principe d'universalité de la natation.

C'était elle l'attraction. La petite écolière bahreinie a passé plus d'une heure dans la zone mixte, là où les journalistes interviewent les nageurs.

Toute mignonne, très souriante et pas du tout impressionnée, Alzain Tareq a répondu aux questions de centaines de journalistes qui la submergaient, elle la désormais plus jeune nageuse de l'histoire des Championnats du monde. Car il n'y a pas de limite d'âge pour participer à des Mondiaux de natation !

« Je suis heureuse, je me sens si heureuse. C'était vraiment cool », a dit la petite nageuse si fluette aux journalistes, tombés sous le charme.

Alzain Tareq, en lice sur 50 m papillon, n'a évidemment pas nagé avec les meilleures. Les qualifications sont en effet organisées par séries, établies en fonction des chronos de référence des nageurs.

La Bahreinie, qui avait le plus mauvais temps des engagées (41.12), était dans la première série. Malgré un joli départ, son manque de puissance s'est vu face à des filles ayant entre 6 et 10 ans de plus qu'elle. Et elle a fini dernière, en 41 sec 13, sous les encouragements nourris.