NOUVELLES
07/08/2015 02:38 EDT | Actualisé 07/08/2015 02:44 EDT

Roosh V : Ses admirateurs auraient tenté de donner une mauvaise image à un café montréalais

Cindy Ord via Getty Images
NEW YORK, NY - MARCH 05: (EXCLUSIVE COVERAGE) Recording artist Roosh Williams visits the SiriusXM Studios on March 5, 2015 in New York City. (Photo by Cindy Ord/Getty Images)

Ce que le controversé blogueur Daryush Valizadeh, alias Roosh V, appelle la « Bataille de Montréal » (« Battle of Montreal ») continue de faire rage, du moins sur Internet.

LIRE AUSSI : Protestation contre la venue d'un blogueur qui banalise le viol

Hier soir, Roosh V était attablé au café L'Artiste affamé, dans le Plateau-Mont-Royal. Le compte Instagram de l'endroit a publié une photo de lui sur Instagram, invitant les gens à venir dire leur façon de penser à l'Américain.

«Les filles, votre gars préféré est ici : Roosh V! En chair et en os. Il devrait être ici jusqu'à 21h, si vous voulez venir déclarer votre "amour" à ce tr** de c**. Les portes sont ouvertes. Profitez-en MTL», indique le texte qui accompagne l'image.

On ne sait pas si des gens se sont vraiment rendus au café pour discuter -- de façon civilisée ou non -- avec le blogueur. Toutefois, vendredi après-midi, L’Artiste affamé a publié ce message sur son compte Facebook.

Please help our Yelp page guys, that assbag RooshV is getting his friends to spam the hell out of it. Thanks Peoples!

Posted by L'Artiste Affamé on Friday, August 7, 2015

«Aidez notre page Yelp, ce foutu RooshV a demandé à ses amis d'écrire de fausses critiques négatives à notre sujet. Merci tout le monde!»

Une heure après la publication de ce message d'alerte, toutefois, les présumées fausses critiques avaient déjà disparu. Il semble que des gens aient signalé les critiques comme étant inventées de toutes pièces. Elles ont donc probablement déjà été retirées de la page Yelp de l'entreprise.

Sur Facebook et Instagram, une grande majorité de gens ont dit apprécier le geste du café. «Moi, pour ma part, ça me donne juste le goût de venir prendre un café chez vous à mon prochain passage à Montréal», a indiqué une des partisanes du café.