NOUVELLES
07/08/2015 08:01 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Réfugiés en Grèce: une situation "absolument honteuse" (HCR)

La situation des migrants et des réfugiés qui débarquent en masse sur les îles grecques en provenance de la Turquie est "absolument honteuse" et le gouvernement grec se doit d'agir en urgence, a souligné vendredi un responsable du HCR après une visite sur place.

"En trente ans d'expérience humanitaire je n'ai jamais vu une situation pareille (...) C'est l'Union Européenne et c'est absolument honteux", a déclaré aux journalistes à Genève Vincent Cochetel, responsable de la division Europe du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (HCR).

De janvier à juillet le HCR estime que quelque 124.000 réfugiés et migrants sont arrivés de Turquie dans les îles grecques, principalement Lesvos, Chios, Kos, Samos et Leros.

Cela représente une hausse de 750% par rapport à la même période de 2014. En juillet il y a eu 50.000 nouvelles arrivées, 20.000 de plus que le mois précédent.

"La Grèce doit se réveiller face à cette urgence", a déclaré M. Cochetel qui a aussi déploré que l'aide financière de l'Europe soit "trop faible et trop tardive".

Le HCR demande au gouvernement grec de "désigner d'urgence une seule autorité pour coordonner la réponse et mettre en place un mécanisme d'assistance humanitaire" et il salue "la réponse généreuse de la société civile grecque dans un contexte (économique) difficile".

M. Cochetel a rappelé qu'il y a en Grèce de nombreuses casernes inoccupées, des terres non cultivées et des organisations humanitaires prêtes à aider.

"Il ne faut pas laisser d'autres Calais se développer", a-t-il dit en référence à la situation de quelques 3.000 migrants dans le port français qui cherchent à passer en Grande Bretagne et vivent dans des conditions extrêmes.

"Le temps est venu d'une action audacieuse et de penser en dehors des schémas habituels", a poursuivi le responsable onusien en expliquant que le défaillance de l'accueil de ces réfugiés en Grèce a un impact ensuite sur les autres pays européens qui constituent leur destination finale.

pjt/nl/ros