NOUVELLES
07/08/2015 13:47 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Mort de Cheryl Bau-Tremblay: son conjoint est accusé de meurtre prémédité

SAINT-HYACINTHE, Qc — Alexandre Gendron a été formellement accusé du meurtre prémédité de sa conjointe, Cheryl Bau-Tremblay, qui était enceinte de cinq mois et dont le cadavre a été trouvé jeudi dans leur résidence de Beloeil, en Montérégie.

L'homme de 35 ans a comparu vendredi au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Il doit revenir en cour le 15 septembre, alors qu'aura lieu le dépôt complet de la preuve.

L'enquête poursuit son cours et elle est volumineuse, selon la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Nancy Potvin. Elle a ajouté que plusieurs témoins avaient été rencontrés.

Alexandre Gendron demeure derrière les barreaux.

Jeudi, il a été interrogé pendant plusieurs heures par des enquêteurs de la division des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec. L'homme aurait des antécédents judiciaires, notamment en matière de violence conjugale.

Des policiers de la SQ ont questionné des voisins de la maison située sur la rue Alexander de même que des proches de la défunte qui était âgée de 28 ans. Les enquêteurs ont entamé jeudi après-midi une fouille de la résidence après avoir obtenu les autorisations judiciaires nécessaires.

Une autopsie permettra de déterminer comment Cheryl Bau-Tremblay est morte et depuis combien de temps son cadavre se trouvait dans la demeure.

Mme Bau-Tremblay avait été portée disparue samedi dernier. Elle aurait été vue vivante pour la dernière fois le même jour, sortant de sa résidence.

La Presse Canadienne