NOUVELLES
07/08/2015 13:52 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Marijuana : la légalisation réclamée par un commerçant de Winnipeg

WINNIPEG — Le propriétaire d'une boutique controversée de Winnipeg offrant de la marijuana à des fins médicales, qui a été perquisitionnée plus tôt cette semaine, espère que son arrestation va tourner les regards sur les patients qui bénéficient de ce produit.

Glen Price, âgé de 54 ans, est propriétaire de la boutique Your Medical Cannabis Headquarters. Il a été accusé d'un certain nombre d'infractions liées à la drogue, notamment de possession et trafic de drogue.

L'homme a été remis en liberté et a publié une déclaration, jeudi, dans laquelle il critique les différentes façons dont la marijuana à des fins thérapeutiques est gérée à travers le Canada.

M. Price souligne que dans certaines villes, il y a plus d'une centaine de dispensaires, alors que dans d'autres, il n'est même pas possible d'en ouvrir un seul.

La police de Winnipeg a déclaré qu'il était illégal de vendre de la marijuana à des fins thérapeutiques. Sauf qu'il existe une exception pour les producteurs agréés qui ont les permis nécessaires.

Glen Price avait déjà été averti que son commerce allait être fermé parce qu'il ne possédait pas les documents appropriés.

Le mois dernier, certaines personnes avaient organisé un rassemblement en soutien à l'homme de 54 ans. Il avait alors rouvert sa boutique, au mépris des autorités policières.

Depuis l'ouverture de son magasin le 1er juillet, Glen Price dit qu'il fournit le produit uniquement aux personnes malades qui ont une ordonnance médicale.

Plus tôt cette année, Santé Canada a permis aux fournisseurs autorisés de vendre de la marijuana médicinale sous toutes ses formes, notamment dans des brownies et des baumes à lèvres.

Vancouver est devenue la première municipalité canadienne à réglementer les boutiques de marijuana à des fins médicales, obligeant les opérateurs à payer un permis de 30 000 $ et à installer leur établissement à au moins 300 mètres des centres communautaires et des écoles, entre autres.

«Il est dommage pour Winnipeg de vouloir demeurer dans l'âge de pierre tandis que Vancouver progresse et se développe», peut-on lire dans la déclaration de M. Price.

«Ce que je pense, c'est que l'objectif devrait être de légaliser (la marijuana) partout au Canada.»

La Presse Canadienne