NOUVELLES
07/08/2015 03:15 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Le président israélien avertit des risques d'isolement sur l'accord nucléaire

Le président israélien Reuven Rivlin a averti jeudi que la brouille entre Washington et le Premier ministre Benjamin Netanyahu au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien risquait d'isoler l'Etat hébreu.

Le président américain Barack Obama a vigoureusement défendu mercredi cet accord avec Téhéran, désignant Israël comme le seul opposant public au compromis.

"Je suis très inquiet de la bataille entre Obama et Netanyahu et par les relations entre Israël et les Etats-Unis", a déclaré M. Rivlin au quotidien Maariv.

"Le Premier ministre mène campagne contre les Etats-Unis, comme si nous étions égaux, et cela risque de nuire à Israël", a-t-il ajouté.

"Nous sommes très largement isolés dans le monde actuel. .. Je ne suis pas un pessimiste, mais pour la première fois, je vois que nous sommes seuls", a-t-il encore déclaré dans l'entretien, mené avant le discours d'Obama.

"Je lui dis (à M. Netanyahu) et ne cesse de lui répéter que les conflits, mêmes lorsqu'ils sont justes, peuvent au final jouer au détriment d'Israël".

M. Netanyahu n'a pas réagi au discours d'Obama et ses services, joints par l'AFP, n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Il a maintes fois répété que l'accord n'empêchera pas selon lui l'Iran de se doter d'armes nucléaires, et que la levée des sanctions économiques lui permettra d'intensifier son appui aux mouvements qu'il soutient dans la région, dont nombre sont des ennemis d'Israël.

Le Premier ministre, qui tente de mobiliser le Sénat américain afin qu'il vote contre une levée des sanctions sur l'Iran, a implicitement fait appel mardi aux groupes juifs américains pour qu'ils combattent l'accord, tout en dénonçant une campagne de "désinformation" sur la position tranchée d'Israël.

M. Obama avait refusé de rencontrer M. Netanyahu lors de sa venue à Washington en mars.

scw/mjs/mm/cnp/hj