NOUVELLES
07/08/2015 13:00 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Le Nigeria veut relancer sa fabrication d'armes

Le Nigeria a annoncé vendredi vouloir relancer la fabrication nationale d'armes, afin de réduire sa dépendance aux armes étrangères dans sa lutte contre les insurgés islamistes de Boko Haram.

Le président Muhammadu Buhari a demandé au ministère de la Défense de mettre en place un plan pour "l'établissement d'un modeste complexe militaro-industriel, pour produire localement des armes permettant de répondre à une partie des besoins des forces armées du pays", a annoncé son cabinet dans un communiqué.

M. Buhari a déclaré que la dépendance du Nigeria aux autres pays pour l'équipement militaire et logistique était "inacceptable", à l'occasion d'une cérémonie de remise des diplômes à l'Université de la Défense nationale, à Abuja, précise le communiqué.

"Nous devons développer des mécanismes viables pour être quasiment auto-suffisants en matière de production d'équipements militaires et de logistique, en nous appuyant uniquement sur des technologies étrangères très avancées", a-t-il lancé.

Le chef de l'Etat nigérian a demandé aux responsables et aux leaders du secteur de travailler ensemble pour "reformer" la fabrique nationale d'armement de la défense (DICON).

La DICON a été lancée en 1964 pour fabriquer des armes. Son usine était située à Kaduna (nord), mais la production a cessé et le site a désormais un usage principalement civil, comme la fabrication d'outils.

Vainqueur de la présidentielle face au sortant Goodluck Jonathan en mars, l'ex-général Muhammadu Buhari, déjà au pouvoir entre 1983 et 1985 à l'époque des dictatures militaires, a fait de la lutte contre Boko Haram une priorité.

L'insurrection du groupe islamiste Boko Haram et sa répression par les forces de l'ordre nigérianes ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009, essentiellement dans le Nord majoritairement musulman.

ola-ft/mda/fal