NOUVELLES
07/08/2015 12:46 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Le cyclisme est un des sports les plus propres, défend Bernard Hinault

De passage vendredi dans la région de Québec afin de parrainer le Granfondo Garneau-Québecor qui se tient ce week-end, le quintuple vainqueur du Tour de France Bernard Hinault s'est porté à la défense du cyclisme, un sport qui est de nos jours l'un des plus propres, selon lui.

Bernard Hinault a défendu bec et ongles son sport en affirmant que les nombreux scandales de dopage qui ont été mis au jour dans les dernières années ont assaini, en quelque sorte, le cyclisme.

« Je pense qu'à la sortie, ça nous sert parce qu'on resserre les vis de plus en plus », affirme-t-il.

Selon lui, les contrôles antidopage se font plus nombreux en cyclisme que dans d'autres sports comme le football ou le tennis qui, compare-t-il, sont des « clubs fermés où ils font ce qu'ils veulent. »

« Quand vous avez 50 000 personnes dans un stade et qu'aucun joueur ne sort parce qu'on leur a dit qu'il y aurait un contrôle, qu'est-ce qui se passe? Les spectateurs, ils démontent le stade », a illustré le légendaire cycliste.

Ce dernier soutient que jusqu'à présent, aucune preuve n'a été faite « qu'il y a eu de la triche » au Tour de France cette année. Selon lui, le récent vainqueur de la Grande Boucle, Chris Froome, est quelqu'un de très, très admirable ».

Un avenir prometteur pour le cyclisme

Bernard Hinault constate que le cyclisme est en pleine évolution. Il souligne qu'au dernier Tour de France, il y avait pour la première fois des compétiteurs africains.

« Je crois que l'évolution va partir dans ce sens-là, vers l'Afrique où des gens ont faim, vers l'Asie, toute l'Indonésie, l'Inde, à l'occasion la Chine. »

Bientôt, insiste-t-il, le cyclisme recrutera dans ces régions du monde « des combattants qui voudront gagner. »

Le cycliste raconte que lorsqu'il est allé au Gabon il y a huit ans, les coureurs qu'il voyait roulaient « avec des charrues ». « Aujourd'hui, l'évolution est telle qu'ils ont de beaux vélos comme tout le monde, et ils courent de mieux en mieux. Ils sont de plus en plus performants. Donc, ces gens-là vont arriver et moi, je trouve ça génial! »