NOUVELLES
07/08/2015 08:39 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Incertitudes sur la tenue du match retour entre clubs de Gaza et Cisjordanie

L'incertitude plane sur la tenue dimanche du match retour entre les clubs de foot de Cisjordanie et de Gaza, les Palestiniens affirmant qu'il n'aurait pas lieu par la faute des Israéliens alors que ceux-ci ont assuré avoir délivré tous les permis nécessaires.

Premiers de leurs championnats respectifs, le club Al-Ahli d'Hébron en Cisjordanie et celui de Chajaïya dans la bande de Gaza, se sont opposés jeudi à Gaza pour la première fois depuis 15 ans, pour couronner le champion de Palestine, qui représentera le pays dans les compétitions internationales.

Après le 0-0 de l'aller, le retour est programmé dimanche à Hébron pour désigner le vainqueur.

Les autorités israéliennes contrôlent étroitement les entrées et les sorties de Gaza, contrôlée par leur ennemi du Hamas et soumise au blocus depuis neuf ans. Elles contrôlent tout aussi étroitement les mouvements entre la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem.

Chajaïya, club d'un quartier de la ville de Gaza, a affirmé vendredi qu'il ne jouerait pas le retour parce que les autorités israéliennes avaient refusé leur permis de sortie à sept joueurs (trois selon la Fédération palestinienne).

Le Cogat, organe du ministère de la Défense chargé de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires occupés, a affirmé au contraire à l'AFP que tous les laissez-passer des joueurs avaient été acceptés.

Le déplacement des joueurs de Chajaïya à Hébron serait donc un évènement exceptionnel comme l'a été l'entrée des joueurs de Hébron à Gaza.

Ismaïl Matar, représentant de la Fédération palestinienne de football à Gaza, a indiqué à l'AFP que 37 permis avaient été demandés, dont 25 pour des joueurs, et que trois avaient été refusés. "Le club de Chajaïya nous a informés qu'il ne jouerait pas le match retour car Israël a refusé les permis aux joueurs Omar al-Arir, Mayssara al-Bawab et Hachem Abed Rabbo".

Pas question de jouer si tout le monde n'est pas autorisé à se déplacer, a prévenu le club dans un communiqué.

La Fédération a informé la Fifa de ces refus et tente de faire pression via l'organisation internationale sur Israël, a ajouté M. Matar.

Les Territoires palestiniens de Gaza et Cisjordanie sont séparés physiquement par Israël, et les deux clubs ne s'étaient pas affrontés depuis 2000 en raison du blocus imposé par Israël à Gaza et des divisions palestiniennes.

La fédération palestinienne, membre de la Fifa depuis 1998, avait accaparé en juin une partie du congrès de l'organisation internationale en essayant d'obtenir la suspension de la fédération israélienne, complice selon elle des entraves israéliennes à la liberté de mouvement des joueurs palestiniens. La Fifa avait accepté la création d'une commission.

sa-sbh-mib/tp