NOUVELLES
07/08/2015 08:56 EDT | Actualisé 07/08/2015 08:57 EDT

Essai routier Honda Accord 2015 : le couteau suisse (PHOTOS)

Courtoisie

La Honda Accord est le couteau suisse du segment des berlines intermédiaires. Voiture canadienne de l’année 2013 selon l’Association des Journalistes Automobiles du Canada, l’Accord est l’exemple parfait de la recette idéale pour avoir du succès dans un segment contingenté. Son plus grand défaut est peut-être qu’en version à moteur quatre cylindres, elle est quelque peu aseptisée et pas très divertissante.

Mais pour plusieurs consommateurs, particulièrement ceux qui se tournent vers les berlines intermédiaires, l’agrément de conduite n’est pas au sommet de la liste des priorités. Les émotions fortes au volant passent loin derrière le confort, l’espace et les technologies dans la hiérarchie des besoins du consommateur, et plusieurs d’entre eux préfèrent de toute façon l’économie de carburant aux performances.

L’an dernier au Canada, 16 962 Honda Accord ont trouvé preneur. Seule la Ford Fusion, une voiture dotée d’une personnalité très similaire à la berline japonaise, a fait mieux. La Toyota Camry a pour sa part terminé au troisième rang avec un peu plus de 16 000 ventes.

LIRE AUSSI

Essai routier Mazda6 2015

Outre un confort appréciable, ces trois modèles ont un autre élément en commun. Ils offrent tous plusieurs versions différentes, et plusieurs choix de moteurs. Cela leur permet de rejoindre plus d’acheteurs en répondant à un éventail plus large de besoins.

L’Accord est par exemple le seul modèle de sa catégorie à toujours offrir une version coupée. Il y avait auparavant la Nissan Altima qui offrait une version à deux portes, mais cette dernière n’est plus. Honda offre également une version hybride de sa populaire berline. Bref, le choix ne manque pas.

Mais c’est plutôt avec une Honda Accord Touring à moteur quatre-cylindres que j’ai passé la semaine à l’occasion de cet essai routier. Offerte à partir de 31 050 $, la Touring est la version la plus équipée de la gamme et s’offre également avec un moteur V6. Cela dit, c’est le moteur de 2,4 litres développant 185 chevaux et 181 lb-pi de couple qui propulsait notre modèle d’essai qui est plus populaire auprès des acheteurs, surtout en raison de sa meilleure économie de carburant, mais aussi en raison de son prix plus accessible.

En ce qui concerne le V6 de 3,5 litres, il est assurément plus vivant et sportif en raison de ses 278 chevaux, mais il fait grimper la consommation de plus d’un litre aux 100 kilomètres en moyenne selon Honda, et la différence entre une Accord Touring à moteur quatre-cylindres et le même modèle à moteur V6 est plus de 5 000 $.

Rassurante

Si je devais décrire la Honda Accord 2015 en un seul mot, je dirais qu’elle est rassurante. C’est une voiture qui nous met immédiatement à l’aise dès qu’on se lance sur la route. Pour commencer, son design élégant, mais sans éclat combiné aux grandes fenêtres de la voiture fait en sorte que la visibilité est excellente tout autour de la voiture.

Ensuite, il est très facile de trouver une bonne position de conduite, et les sièges sont d’un confort intéressant. Après avoir ajusté le siège et les miroirs, on se rend compte que nous pouvons voir partout très bien, que la majorité des commandes principales sont à portée de main, et que nous avons beaucoup d’espace. Nous quittons donc notre entrée de cour l’esprit en paix.

Sur la route, l’Accord continue de nous rassurer. Il n’y a pas de vibrations ni de craquements, et la suspension absorbe bien les imperfections de la route, évitant ainsi qu’elles ne soient ressenties par le conducteur et ses occupants. Pour parcourir de longues distances sur l’autoroute ou pour se rendre au travail le matin en toute quiétude, l’Accord est assurément un choix plus qu’intéressant.

Quand nous devons faire appel au moteur, l’on ne ressent aucunement d’hésitations. En fait, il est toujours surprenant de constater que c’est une boîte de vitesse automatique à variation continue (CVT) qui s’occupe d’envoyer la puissance aux roues avant. Généralement, ces transmissions sont plus paresseuses, plus amorphes également. Leur fonctionnement est efficace et linéaire, mais toujours rapide.

On ne ressent pas cet effet dans l’Accord. Du moins, pas beaucoup. J’irais même jusqu’à dire que les performances sont équivalentes à l’ensemble des berlines intermédiaires équipées d’une boîte automatique traditionnelle censée être plus sportive, et que l’Accord devance même plusieurs rivales au chapitre du dynamisme.

Je ne parle pas ici de la puissance brute, mais plutôt de la façon dont est livrée la puissance. Écrasez l’accélérateur et la voiture réagit rapidement. Vous avez l’impression qu’il se passe quelque chose immédiatement. Ce n’est pas le cas de toutes les rivales de l’Accord.

Bien évidemment, si vous voulez des performances plus élevées que la moyenne, il faudra vous tourner vers l’Accord V6. Quand nous optons pour ce moteur dans la version coupée avec une boîte manuelle à six rapports (l’Accord est l’une des seules berlines intermédiaires à offrir une boîte manuelle), nous avons une réelle sportive entre nos mains.

Habitacle spacieux et raffiné

L’habitacle de la Honda Accord est moderne et élégant, et vaste. Ni le conducteur ni les passagers ne se sentiront encombrés ou à l'étroit, et il y a beaucoup de place pour la tête et les jambes autant à l’avant qu’à l’arrière.

La console centrale est divisée en quatre paliers avec l’écran central positionné en haut et diverses commandes placées sur les différents paliers. On s’habitue rapidement à l’ensemble, et comme c’est souvent le cas dans un produit Honda, la qualité de la finition est sans reproche. Le coffre peut pour sa part accommoder 439 litres, soit à peu près la moyenne pour le segment.

Mon modèle d’essai étant le plus équipé, j’avais droit aux sièges en cuir chauffants à l’avant et à l’arrière, le système d’entrée sans clé avec démarrage par bouton-poussoir, la radio satellite SiriusXM, le système de surveillance de l’angle mort LaneWatch qui utilise une caméra située sous le miroir latéral droit pour afficher une image de l’angle mort de ce côté sur l’écran central, le système Bluetooth avec fonction message texte, le système de navigation et les jantes de 18 pouces.

Si vous n’avez pas besoin de tout cela, vous pourrez choisir la Honda Accord LX de base qui vient tout de même avec les sièges chauffants, la caméra de recul, le système Bluetooth, la climatisation et les jantes de 17 pouces. Ce modèle est offert à partir de 24 050 $.

Étant sur le marché depuis quelques années déjà, il manque quelques éléments à l’Accord pour être en mesure d’affronter ces rivaux plus modernes. On pense notamment aux divers systèmes de sécurité actifs comme le régulateur de vitesse adaptatif, le système de surveillance de la circulation transversale, et un système de surveillance des angles morts plus traditionnel.

Cela dit, Honda a annoncé récemment l’arrivée de la Honda Accord 2016, une version améliorée dotée d’un style plus agressif et du système Honda Sensing qui ajoute tous les éléments décrits plus haut. Cette nouvelle version aidera assurément l’Accord à mieux se positionner face à des modèles comme la Hyundai Sonata, la Toyota Camry et bientôt la Kia Optima qui ont tous été redessinées au cours de la dernière année.

Pour le moment par contre, il faudra se contenter de l’Accord actuelle. Sachez qu’en termes de confort, de raffinement et d’économie de carburant (nous avons terminé notre semaine avec une consommation moyenne de 8,3 litres aux 100 kilomètres), elle est encore entièrement dans le coup.

Galerie photo Essai routier Honda Accord 2015 Voyez les images