NOUVELLES
07/08/2015 16:57 EDT | Actualisé 07/08/2016 01:12 EDT

Des rebelles kurdes affrontent la police pendant quatre heures: trois morts

ANKARA, Turquie — Des partisans d'un groupe rebelle kurde ont affronté la police dans le sud-est de la Turquie vendredi. L'échange de coups de feu a duré quatre heures et fait trois morts, selon l'agence de presse nationale turque.

La violence fait rage entre indépendantistes du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, et les forces de sécurité turques depuis deux semaines, mettant fin de facto au processus de paix déjà fragilisé entre le gouvernement et les rebelles.

L'armée turque a lancé des frappes aériennes contre des cibles du PKK dans le nord de l'Irak et le sud-est de la Turquie, alors que les rebelles ont mené de nombreuses attaques contre les soldats et les policiers.

L'Agence Anadolu a affirmé que des partisans du PKK avaient tiré vendredi sur des policiers et des travailleurs qui comblaient les fossés creusés pour empêcher la police de mettre les pieds dans un quartier de la ville de Silopi, près de la frontière entre la Turquie et l'Irak. 

Selon l'agence, l'affrontement a duré environ quatre heures, durant lesquelles trois personnes sont mortes et un véhicule blindé de la police a été touché par une roquette, qui a sérieusement blessé l'agent à l'intérieur. 

Au moins 36 personnes ont été tuées depuis la reprise des violences.

Vendredi, des législateurs d'un parti turc prokurde ont déclaré que huit civils irakiens avaient été tués dans une attaque aérienne turque dans le nord de l'Irak la semaine dernière, contestant l'affirmation de l'armée turque, qui soutient que la région touchée était un camp des rebelles kurdes.

The Associated Press