DIVERTISSEMENT
06/08/2015 11:46 EDT | Actualisé 06/08/2015 11:49 EDT

Dernier tour de piste de Jon Stewart au Daily Show

Victoria Will/AP
In this Nov. 7, 2014 photo, Jon Stewart poses for a portrait in promotion of his film,

Jon Stewart animera pour une dernière fois jeudi soir le Daily Show, après 16 ans à la barre de l'émission.

L'humoriste et animateur tire sa révérence au grand dam de ses admirateurs, qui se demandent comment ils pourront passer à travers la prochaine campagne présidentielle américaine sans ses commentaires et sa vision décapante de l'actualité politique. Il avait annoncé son départ le 10 février dernier lors de son émission. Il sera remplacé par le jeune humoriste sud-africain Trevor Noah dès le 28 septembre prochain. L'émission sera en pause d'ici cette date.

Le contenu de cette dernière émission est gardé secret. On sait seulement qu'elle durera 1 heure au lieu des 22 minutes habituelles.

« Que les choses soient claires, je ne suis pas en train de mourir »

— Jon Stewart

Le New-Yorkais de 52 ans s'est fait une place unique dans le paysage audiovisuel américain en étant drôle, engagé et impitoyable. Cette parodie d'un journal télévisé se moquait des personnalités politiques et artistiques, de la télévision et des chaînes d'information continue tout en dénonçant la bêtise et l'hypocrisie. S'ajoutait un invité quotidien soumis aux questions de l'animateur.

Lors de la sortie de Caitlyn Jenner en première page de Vanity Fair, Jon Stewart soulignait, de façon cynique, que lorsqu'elle était un homme, on pouvait parler de ses capacités athlétiques, ses réalisations et ce qu'elle pensait. « Maintenant que vous êtes une femme, votre apparence est la seule chose qui nous intéresse. »

Le 22 juillet dernier, Jon Stewart a reçu Barack Obama, qui plaisantait en disant qu'il allait décréter une loi pour l'empêcher de partir.

« Je ne peux pas croire que vous partiez avant moi. »

— Barack Obama s'adressant à Jon Stewart

Regardé en moyenne par 1,3 million de téléspectateurs, le Daily Show, diffusé sur Comedy Central, est aussi très populaire sur Internet, auprès des jeunes.

Certains voient en lui un repère dans les moments de crise. « Le comique devenu conscience », titrait lundi le quotidien new-yorkais Daily News. « Pourquoi il est peut-être irremplaçable », exposait le magazine spécialisé Variety.

Jon Stewart a animé son émission une semaine après le 11 septembre 2001 et l'a commencée en demandant aux personnes qui habitent New York si elles allaient bien. « Nous prions pour que vous le soyez ainsi que votre famille », avait-il ajouté en s'excusant d'être un autre animateur à la télévision sous le choc. Il avait continué la voix brisée par l'émotion.

Il a aussi été un grand critique de la guerre en Irak et il a dénoncé la tuerie dans une église de Charleston en juin dernier en la qualifiant « d'acte terroriste ».

Si les politiciens aimaient être invités à son émission, ils étaient rarement épargnés par les questions percutantes de Jon Stewart.

Le Daily Show avec Jon Stewart a reçu 22 prix Emmy. Cette émission a aussi permis de lancer plusieurs humoristes américains : Stephen Colbert, Larry Wilmore, Steve Carell et John Oliver.

L'animateur n'a pas annoncé ce qu'il allait faire après le 6 août. « J'ai besoin de plus de flexibilité », avait-il expliqué en février dernier, soulignant qu'il pourrait enfin souper en famille lors des jours d'école. Il a deux enfants (9 et 11 ans).

L'émission est diffusée sur les ondes du réseau Comedy Central depuis 1996, mais est animée par Jon Stewart depuis 1999. Au Canada, elle est diffusée sur les ondes de CTV et Comedy Network.

Galerie photo Jon Stewart GIFs Voyez les images