NOUVELLES
05/08/2015 09:32 EDT | Actualisé 18/08/2015 11:34 EDT

Le NPD promet un salaire minimum à 15$: les partis dénoncent une publicité mensongère (VIDÉO)

TORONTO - Le NPD nie les accusations selon lesquelles sa promesse d'un salaire minimum de 15 $ de l'heure est trompeuse.

Les candidats néo-démocrates en campagne sur le terrain et sur internet promeuvent une promesse de leur chef Thomas Mulcair qui est d'imposer un salaire minimum de 15$ de l'heure partout au Canada.

La mesure intitulée «15$ de l'heure: le salaire minimum avec un gouvernement néo-démocrate» sème la confusion chez les Canadiens et la controverse chez les libéraux, car elle ne s'applique que chez les employés qui travaillent dans un secteur régi par le fédéral, comme le transport aérien, maritime et ferroviaire, ainsi que les les banques et les télécoms.

Selon le porte-parole du Huffington Post Canada, Brad Lavigne, la publicité n'est pas mensongère.

Cette publicité décrit une initiative, un revenu minimal national, qui a été abandonnée par les Libéraux en 1996, a-t-il expliqué.

«Le gouvernement canadien n'a pas autorité pour imposer des lois en dehors de sa juridiction, a affirmé Brad Lavigne. Seul le gouvernement fédéral peut réguler le droit du travail qui concerne les industries régies par le fédéral».

Les Libéraux se sont emparés de cette promesse de campagne assurant que Thomas Mulcair était malhonnête avec les électeurs.

«Le NPD va vous parler de son plan visant à augmenter le salaire minimum, mais ce qu'ils ne diront pas, c'est que ce plan ne va pas aider 99% des gens qui gagnent le salaire minimum dans ce pays», a noté le chef libéral Justin Trudeau à son lancement de la campagne dimanche. «Il n'aidera pas les serveurs, les réceptionnistes d'hôtel, les garagistes ou les caissiers», a-t-il ajouté.

Dans les rues de Toronto, des Canadiens de tout âge étaient étonnés de découvrir qu'il manquait certains détails à la promesse de campagne des néo-démocrates.

Mercredi soir, un tweet de Thomas Mulcair mentionnait la promesse d'un «salaire minimum fédéral» plutôt que d'un salaire national.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

L'article complet ici.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo In Photos: Canada Election 2015 Voyez les images