NOUVELLES
05/08/2015 06:27 EDT | Actualisé 05/08/2015 06:28 EDT

Laureen Harper fait campagne pour son mari, occupé à préparer le premier débat

PC

Tout occupé à se préparer pour le premier débat des chefs de jeudi soir, le chef conservateur, Stephen Harper, a passé mercredi le relais à son épouse Laureen, qui a fait campagne dans la région névralgique du Grand Toronto.

Mme Harper a prononcé un bref discours d'encouragement pour quelques dizaines de militants au bureau de campagne du député sortant Costas Menegakis, dans la circonscription de Richmond-Hill, en banlieue nord de Toronto. Le conservateur avait réussi en 2011 à déloger les libéraux qui représentaient depuis 1993 ce comté (redécoupé quelques fois, cependant).

La tâche de Mme Harper semblait très claire, mercredi: soutenir le moral de ces bénévoles qui sacrifient une partie de leurs vacances d'été parce que son mari a décidé de déclencher cette campagne électorale onze semaines avant le scrutin du 19 octobre - la campagne la plus longue depuis les élections de 1872, deuxième scrutin après la naissance de la fédération.

"Je suis consciente que bien des gens grognent, mais ceux qui aiment la politique sont ravis", a-t-elle soutenu. "Nous avons fait campagne en hiver, pendant les vacances de Noël ou à Pâques, puis à l'automne. Alors maintenant, nous pourrons dire que nous avons fait campagne toutes les saisons."

La visite de Mme Harper dans ce petit bureau de campagne contrastait de façon manifeste avec les déplacements du chef conservateur, habituellement réglés comme une marche militaire. Laureen Harper semblait par ailleurs beaucoup plus à l'aise que son mari dans l'art des petites conversations à bâtons rompus avec les militants.

Accompagnée de sa fille Rachel, Mme Harper a salué les bénévoles et posé avec eux pour des photos souvenirs. Elle a rappelé comment son mari et elle appréciaient leur travail "sur le terrain".

Tout le clan Harper _ incluant aussi le fils Benjamin _ est mis à profit pendant cette campagne, chacun participant à des assemblées publiques ou des séances de photos pour les médias. La grande région de Toronto constitue par ailleurs un champ de bataille crucial pour les trois principaux partis aux Communes: elle pourrait très bien déterminer la couleur du prochain gouvernement.

Les chefs des quatre partis nationaux représentés aux Communes ont tous suspendu leur campagne, mercredi, afin de se préparer avec leurs conseillers au premier débat des chefs, organisé en anglais jeudi soir à Toronto. Le débat sera télédiffusé en direct à 20 h à l'antenne des stations Citytv (Rogers), mais aussi en français à la Chaîne d'affaires publiques par câble (CPAC).

Le journaliste chevronné Paul Wells, rédacteur en chef de la section politique au magazine Maclean's (aussi propriété de Rogers), agira à titre de modérateur de ce premier débat des chefs réunissant Stephen Harper, Thomas Mulcair, Justin Trudeau et Elizabeth May.

Voyez toute notre couverture des élections fédérales 2015.

Galerie photo Des manifestants anti-Harper à Montréal Voyez les images