BIEN-ÊTRE
05/08/2015 04:36 EDT | Actualisé 05/08/2015 04:44 EDT

Emma Watson confie avoir le syndrome de l'imposteur dans les pages du Vogue UK

Dans les pages du numéro de septembre de Vogue UK, dont elle fait la couverture, Emma Watson se confie sur le manque de confiance et le syndrome de l'imposteur.

«Quand j'étais plus jeune, je ne faisais que le faire. Je jouais. Je n'étais que présente. Alors aujourd'hui, quand je reçois des compliments sur mon jeu, je me sens très inconfortable. J'ai tendance à me replier sur moi-même. Je me sens comme un imposteur», a-t-elle admis au Vogue UK.

Difficile de le croire, considérant que Watson est le visage du mouvement #HeForShe de l'ONU, qui souhaite donner confiance aux femmes et encourager l'action féministe.

Ultimement, la motivation de la star est de croire que si on ne fait rien, rien n'arrivera.

L'actrice a aussi admis qu'une partie d'elle s'est sentie plus décontractée après être devenue ambassadrice pour l'ONU, parce que ça lui donnait un sentiment d'appartenance et d'utilité.

Lisez l'entrevue complète sur le Vogue UK.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Royaume-Uni a été traduit de l’anglais.

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style