NOUVELLES
31/07/2015 11:09 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Pékin célèbre sa victoire après avoir obtenu l'organisation des JO d'hiver 2022

PÉKIN, Chine — Les danseurs du lion se sont trémoussés et les canons ont répandu leurs confettis, vendredi, à l'annonce que Pékin devenait la première ville à accueillir à la fois les Jeux olympiques d'hiver et d'été.

Les résidents locaux ont salué la victoire de leur ville à l'organisation de Jeux d'hiver de 2022, même si les célébrations étaient beaucoup plus modestes qu'il y a 14 ans lorsqu'une explosion de joie a suivi l'obtention des Jeux d'été de 2008.

La majeure partie des célébrations se sont déroulées autour de l'emblématique Nid d'Oiseau lors d'un rassemblement suivi par environ 500 participants sélectionnés. Liu Yunshan, un haut dirigeant du Parti communiste, a remercié la foule et a promis le soutien du gouvernement central.

«Je suis un homme comblé, a déclaré Yang Linping, président de la National Indoor Stadium Co., qui a participé à l'organisation des Jeux olympiques de 2008 et impatient de participer à la tenue d'un événement d'hiver. C'est le résultat auquel je m'attendais et je suis particulièrement heureux.»

Dans la rue, résidents et touristes ont exprimé leur joie. Beaucoup de Pékinois anticipent des améliorations dans une ville réputée pour sa pollution notoire et une circulation dense, deux problèmes qui ont été atténués au cours des Jeux de 2008 par des restrictions sévères imposées aux usines et aux automobilistes privés.

«J'ai un sentiment de bonheur et de fierté, a révélé un administrateur d'un bureau du centre-ville Li Yi, âgé de 24 ans. Et j'espère voir une grande amélioration de la qualité de l'air et de la circulation, tout ce qui touche la qualité de la vie dans cette ville.»

Les Jeux de 2022 amélioreront le «profil international» de Pékin, a noté l'étudiante Jenny Xiang près du Nid d'oiseau. Nous avons vu ce qui est arrivé après 2008, et je suis sûr que ce sera tout aussi bon cette fois.»

N'empêche que l'ambiance était beaucoup plus calme qu'en 2001, lorsque Pékin a concrétisé son rêve de longue date d'accueillir les Jeux olympiques pour la première fois. Cette année-là, les foules avaient envahi la place Tiananmen au coeur de la ville, restant debout toute la nuit en agitant des drapeaux, en scandant des slogans et manifestant une ambiance de liberté et de joie authentique si rarement vécue dans la capitale souvent austère de ce pays communiste autoritaire.

À Hong Kong, le législateur libéral Albert Ho soutient toutefois que l'attribution des Jeux d'hiver de 2022 à Pékin a été une erreur.

«C'est très décevant. Cela donne à Pékin le mauvais signal que le monde entier ne se soucie plus de la situation des droits de l'homme en Chine et qu'il ne se préoccupe de la Chine que comme puissance montante, a-t-il dit. Le CIO a perdu l'esprit des Jeux olympiques.»

Christopher Bodeen, The Associated Press